Par Bambe (IFASIC 2011)

La diversité et la complexité des églises de réveil ou de nouveaux mouvements religieux qui sont répandues ces dernières années dans le pays à majorité chrétienne, rendent difficiles toute tentative de synthèses. Toute fois, avant de parler des églises de réveil de notre pays, il semble utile de tracer, à grand trait, un cadre de la situation.

Selon Teresa Gong Alves, les Etats-Unis ont été dès le XIXe Siècle, mais surtout au cours des trente dernières années, source ou centre propulseur d’innombrables mouvements religieux de la nature la plus variée(42). Beaucoup dérivent, selon cet auteur, des églises protestantes, d’autres de religions orientales, d’autres encore de la fusion d’éléments religieux et de préoccupation psychologique.

Pour l’heure, cette prolifération ne manifeste pas des signes de diminution. L’Institut pour l’étude des religions Américaine de Santa Barbara, en Californie a classifié 1667 groupes religieux différents, dont 836 sont considérés comme « religions non conventionnelles » sur ces derniers, 500 ont été fondés entre 1950 et 1988.

Télécharger l'extrait