Spécialiste de vol de cercueil, Kanyama et la Kabilie s’apprête à confisquer le corps du Sphinx !

Article publié le 07 Mai 2017

deuil_etienne







Limete ne deviendra pas un sanctuaire de la démocratie, le pouvoir de Kinshasa est bien décidé d'empêcher l’organisation et l’enterrement du corps d’Etienne Tshisekedi par les membres de sa famille biologique et politique.



Le refus catégorique de l’Hôtel de ville de laisser que le leader soit enterré dans un quartier habité, ajouter aux multiples interpellations de travailleurs commises à la construction du Mausolée au siège du parti et la reprise des travaux de la construction d’un autre mausolée cette fois-ci dans l’ancien parking du Cimetière de la Gombe, traduisent clairement les intentions du pouvoir en place à ravir à l’UDPS l’organisation du deuil.



Le décor est ainsi planté pour une possible confrontation entre partisans du sphinx et la police congolaise avec le général Kanyama à leur tête, remise en service pour faire surement face à cet avènement. Lui qui s’était déjà illustré par le vol en pleine cérémonie mortuaire de la dépouille de la chanteuse Marie Misamu.



Le pouvoir de Kinshasa a peur que le Mausolée d’Etienne Tshisekedi vole la vedette à celui du Mzee Laurent Désiré Kabila, une phobie à classer parmi tant d’erreurs de casting de la Kabilie qui multiplie bévue sur bévue, au point de faire une pub gratuite à cet évènement.



Les membres de la Famille et cadres du parti ont le choix entre une confrontation meurtrière avec la police congolaise ou un nouveau gèle du retour de la dépouille du Père de la Démocratie congolaise, Etienne Tshisekedi.





Mudjikolela

Aidez congovirtuel à couvrir ses activités pour ces trois ans à venir