Le président Paul Kagame a décrit la République démocratique du Congo comme ayant une attitude d’éducation des enfants, ce qui cause des problèmes mais se termine par une déclaration selon laquelle certaines personnes en abuseraient.

Le président Kagame revenait sur les accusations de longue date de la RDC contre le Rwanda pour avoir soutenu le groupe M23. C’était dans un entretien accordé à l’Agence nationale de presse ce lundi 4 juillet 2022.

Concernant la question du M23, qui a déclenché des combats en RDC, le gouvernement du pays accusant le Rwanda de le soutenir, le président Kagame a déclaré que la question remonte à l’histoire ancienne.

Il a affirmé que ses aveux avaient été obtenus sous la torture et que ses aveux avaient été obtenus sous la torture.

Il a affirmé que ses aveux avaient été obtenus sous la torture et que ses aveux avaient été obtenus sous la torture.

Le président Kagame a déclaré que lorsque Félix Antoine Tshisekedi a été élu, la question du M23 était tellement discutée que certains de ses envoyés étaient venus au Rwanda pour voir les réfugiés qui avaient fui et avaient été assurés qu’ils allaient résoudre leur problème.

Il a dit que lorsque le M23 est entré en guerre, le Rwanda avait averti le Congo sur la base de ses informations de renseignement.

C’est comme un bébé qu’on élève

Le président Kagame a déclaré que les accusations de la RDC contre le Rwanda en faveur du M23 sont sans fondement mais que le pays soutient les FDLR qui compromettent la sécurité du Rwanda.

« C’est simplement venu à notre connaissance à ce moment-là. La même chose s’est produite avec la fusillade sur le sol rwandais. « Quelque chose se passe depuis 2019 lorsque les FDLR ont envahi notre territoire à Kinigi mais ont subi la pression de nos troupes, qui étaient venues de la RDC et ont reçu des armes de la RDC ».

Il a ajouté qu’après les attentats, il y a eu une troisième fusillade sur le sol rwandais.

« C’est simplement venu à notre connaissance à ce moment-là. Nous avons discuté de tout cela avec la RDC, c’est-à-dire. D’autre part, pourquoi devrions-nous nous impliquer ainsi dans les problèmes de la RDC ? Mais ils ont fait de leur mieux pour nous remettre à leur place. »

Le président Kagame a poursuivi en disant qu’à différents moments, le Congo s’est comporté comme un enfant adoptif.

« L’autre problème, c’est que le Congo s’est comporté comme un enfant adoptif depuis des années jusqu’à demain, causant des problèmes et finissant par pleurer, crier qu’il y a quelqu’un qui lui fait du mal et semble faire partie du monde qui biaisés envers la RDC et alors qu’ils sont fautifs. »

Le président Kagame a déclaré que le Rwanda n’a aucun problème avec le fait que la RDC a déclaré qu’elle ne voulait pas que ses troupes fassent partie de l’EAC, qui ira rétablir la paix dans l’est du pays.

Il a déclaré que le désir du Rwanda était que toutes les troupes impliquées soient impliquées dans la résolution de la crise de sécurité de longue date dans l’est de la RDC et dans la fourniture d’une solution aux attaques incessantes du Rwanda.

Depuis le début de cette année, le M23 a cessé les hostilités et la RDC a de nouveau démenti les allégations selon lesquelles le groupe soutiendrait le Rwanda.

Lors d’une visite au Congo Brazzaville en juin 2022, le président Félix Antoine Tshisekedi a déclaré que sa priorité était de rechercher la paix, de construire l’amitié et la solidarité mais que personne ne devait y voir une faiblesse ou une tentation de provoquer son pays.

Audacieux, Tshisekedi a témoigné qu’il ne doutait pas que le Rwanda aidait le M23 à provoquer son pays mais qu’il voulait que son pays vive mieux avec ses voisins.

« J’espère que le Rwanda a retenu la leçon car aujourd’hui, il ne fait aucun doute que le Rwanda aide le M23 à apprendre à provoquer la RDC », a-t-il déclaré.

Tshisekedi a poursuivi en disant qu’en 2013, le M23 a été vaincu et que ses armes ont été saisies, mais aujourd’hui, il a de nouveau perdu la tête, ce qui signifie qu’il s’est replié quelque part.

IGIHE

Une réflexion sur “ Kagame compare le comportement de la RDC à celui d’un enfant adoptif (Interview)

  1. Messieurs, Kagame et Museveni voire leur pillons doivent se rappeler que seul Dieu est ÉTERNEL, ils doivent envisager ce que deviendront leur pays après leur criminelle aventure et le rôle qu ils jouent actuellement en faveur de certaines puissances occidentales. DIEU paiera chacun sur tous les plans.Notez bien cette date ts sont fin carrière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.