Le président français Emmanuel Macron a dénoncé vendredi que l’ambassadeur de France au Niger et des membres diplomatiques étaient pris en otage par les militaires au pouvoir.

Il a précisé que les personnes concernées étaient littéralement retenues à l’ambassade de France et ne pouvaient plus recevoir de nourriture, étant contraintes de se nourrir de rations militaires.

Cette prise d’otage fait suite au coup d’État militaire qui a renversé le président Mohamed Bazoum et pris le pouvoir le 26 juillet.

Depuis, la situation politique au Niger est chaotique, avec des manifestations et des violences qui ont éclaté dans plusieurs villes du pays. Les militaires ont promis de rétablir l’ordre et de mettre en place un gouvernement de transition, mais la communauté internationale a vivement condamné ce coup d’État et appelé à un retour rapide à un régime civil.

Le président Macron a exprimé sa préoccupation pour la sécurité de l’ambassadeur et des membres diplomatiques, ainsi que pour la situation au Niger dans son ensemble. Il a appelé les militaires au pouvoir à respecter le droit international et à garantir la sécurité de tous les ressortissants étrangers présents sur le territoire.

La France, ancienne puissance coloniale, entretient des liens étroits avec le Niger et y maintient une présence militaire significative pour lutter contre les groupes djihadistes dans la région.

RGL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *