Pape_françois_et_Kagame

Kagame pousse ses cohortes du M23 a occupé Goma avant l’arrivée du pape François à Kinshasa : une stratégie de « fait accompli pour faire plier Félix Tshisekedi  »

La RDC va accueillir le Pape François le 31 janvier. Certains observateurs estiment que cette visite aura un apport en RDC, au moment où le pays fait face aux défis sécuritaires dans sa partie Est.

Le président Tshisekedi entend tirer profit de la visite du pape François le 31 janvier à Kinshasa pour donner plus d’ampleur à son message diplomatique. Ce qui ne plait pas du au gouvernement rwandais qui a toujours considéré l’église comme une structure de soutien aux génocidaires. La visite du pape François à Kinshasa aura une connotation diplomatique très importante. La RDC est un pays martyr comme l’Ukraine face à l’agression Rwandaise.

Après la rencontre avortée de Doha du 23 janvier suite au refus du président congolais de s’y rendre, Paul Kagame met la pression sur l’exécutif congolais, avec la reprise des combats dans la partie Est du pays, où la ville de Goma est quasiment encerclée.

Selon plusieurs experts militaires, l’offensive du M23 s’inscrit dans la stratégie de Kagame d’occuper plus rapidement Goma avant l’arrivée du pape François pour équilibrer les forces et inscrire cette visite dans un cadre de dialogue.

D’autres observateurs considèrent que Kagame veut carrément annuler la visite du pape François en République démocratique du Congo car c ‘est un pays en guerre ce qui implique directement la sécurité physique du Pape.

Selon Africa Intelligence , une réunion entre les différents chefs militaires du M23 est en cours de préparation pour finaliser l’assaut sur Goma. Outre la branche menée par Makenga, l’aile dite « rwandaise » du mouvement, incarnée par Jean-Marie Runiga, n’a, jusqu’à présent, pas pris part aux combats. Etabli au Rwanda, il est toutefois suspecté, avec le « général » Baudoin Ngaruye Wa Myamuro et l’appui de Kigali – qui dément -, de superviser l’entraînement de nouveaux combattants. L’envoi de troupes en RDC est envisagé, ce que Runiga, contacté par Africa Intelligence, refuse de commenter.

La cité de Kitshanga, située à près de 100 km à l’ouest de Goma (territoire de Masisi) est passée sous le contrôle de la rébellion du M23 soutenue par le Rwanda depuis hier jeudi après-midi.

La dernière visite d’un pape sur le sol congolais date de 1985. Le Pape François avait reporté son voyage du 2 juillet à Kinshasa, officiellement en raison des douleurs au genou, a annoncé ce vendredi 10 juin 2022 le Vatican.

Coco Kabwika