City

Les cours des métaux ont connu une embellie sur le plan international. C’est précisément le cas du cuivre, du cobalt et du zinc dont la tonne coûte respectivement plus de 9.000 dollars, 52.000 dollars et 28.000 dollars. Ce constat ressort de la réunion hebdomadaire du Comité de conjoncture économique que le Premier ministre sortant, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a présidée hier mardi 2 mars à la Primature.

Au cours de cette réunion, le Comité a noté aussi la stabilité du cadre macro-économique dans l’ensemble. Aussi bien dans l’officiel que dans le parallèle. Le comité a également confirmé la stabilité du taux d’inflation dans l’ensemble, en dépit d’une légère dépréciation du taux de change au marché parallèle.

En outre, il a été remarqué une décélération du rythme de formation des prix de l’ordre de 0,080% contre 0,097% d’une semaine à l’autre.

Les finances publiques se comportent aussi bien, malgré la pression qui s’exerce sur le Trésor public. D’où, l’appel des membres du CCE adressé aux régies financières, aux dirigeants et cadres, à redoubler d’effort pour mobiliser davantage les recettes. Ils en appellent également au civisme fiscal, tant dans le chef des citoyens congolais et des chefs d’entreprises pour que chacun paie son impôt.

Entretemps, le Gouvernement continue à fournir des efforts dans le cadre du pacte de stabilité qui le lie à la BCC, pour préserver la stabilité du cadre-macroéconomique.

La pandémie de Covid-19 s’est également invitée au cours de cette réunion. Il a été noté, sur le plan international, que cette maladie continuait à se faire sentir, malgré les efforts fournis par les différents gouvernements du monde.

Il en est de meme sur le plan national où la Covid-19 continue à faire ses effets pervers. On a noté, au 26 février, 25.962 cas de contamination au 19 février, contre 25.080 précédemment, soit une augmentation de 882 cas de Covid-19.

En conséquence, le Gouvernement appelle la population au respect des gestes barrières, a martélé le vice-Premier ministre, ministre de Budget Jean Baudouin Mayo Mambeke, qui a fait le point de cette séance de travail. 

Kléber KUNGU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.