Un jeune homme répondant au nom de Kennedy Kalisunzu a été assassiné la nuit du dimanche au lundi 27 décembre au village Ntoyo dans le secteur de Bapere, territoire de Lubero, par des hommes armés non encore identifiés. Âgé d’une vingtaine d’années, enseignant à l’Institut Mukakira, de manguredjipa, le pauvre Kennedy kalisunzu était déjà au lit avant d’être appelé sur coups de téléphone par une dame pour prendre une bouteille de bière la nuit du dimanche 26 décembre.
C’est au sortir de sa maison, que les hommes munis d’armes en feu lui ont logé deux coups de balles dans la poitrine et la mort s’en est suivi quelques minutes plus tard. Cette situation a été à la base d’une paralysie d’activités socio-économiques et scolaires la journée du lundi 27 décembre à Ntoyo, où les jeunes en colère sont allés déposés le corps de l’illustre disparu au bureau du secteur de bapere à Manguredjipa, plus au moins 6 Kilomètres de Ntoyo.

Par cette action, ils ont décrier l’insécurité grandissante dans cette partie du territoire de Lubero, avant d’appeler les autorités à bien faire leur travail.

Signalons qu’une foule de jeunes qui voulaient s’attaquer au domicile de la fille soupçonnée avoir appelé la victime par téléphone, a été dispersée par des coups des balles tirées par les éléments de l’ordre sur place.

Le comité de sécurité du secteur de bapere sous la houlette du chef de secteur Kombi Nepanepa a conduit la dépouille mortelle à la morgue de l’hôpital général de référence de Manguredjipa et son enterrement pourrait intervenir ce mardi 28 décembre, renchérit nos sources dans ce coin.

KAKULE Sikwayaikwaya depuis Beni