Les combats ont repris, ce lundi 4 juillet, entre les FARDC et le M23, à Bikenge au groupement Kisigari, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu).

Des sources locales rapportent que ces hostilités ont repris après quelques jours d’accalmie dans cette contrée vidée, depuis une semaine, de sa population.

Aucun bilan n’est encore donné pour l’instant et l’armée nationale n’a pas communiqué sur ces accrochages.

Des sources civiles déplorent cependant la précarité de la situation des déplacés venus de cette zone des combats.

Ces ménages déplacés vivent dans des conditions difficiles dans leurs lieux de refuge.

Certains civils sont en déplacement vers Rutshuru-Centre, alors que d’autres sont contraints de rester dans les zones de combats sous occupation des rebelles pour tenter de se ravitailler.

Là, affirment ces sources, ces familles sont victimes de diverses exactions du M23 dans la zone de Kabindi.

Ces affrontements ont repris, deux jours après que les forces loyalistes ont annoncé avoir neutralisé 27 rebelles M23 et leurs alliés rwandais au groupement Bweza, dans le territoire de Rutshuru.

A l’occasion, les FARDC avaient également récupéré des armes et effets militaires entre les mains de ces assaillants.

OKAPI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.