RDC : Thambwe Mwamba – Goya, sourire forcé pour étouffer un scandale financier aux allures internationales

Alexis Thambwe Mwamba, contrairement à ses habitudes n’a pas tardé à présenter des excuses à la sénatrice Bijoux Goya, victime d’une violence verbale publique. Ce rétropédalage du président du Sénat qui non seulement n’a pas répondu à la question de la sénatrice sur les millions ayant conduit à la réfection de l’hémicycle sénatorial, mais aussi a rejeté l’idée d’une commission d’enquête censée apporter la lumière sur ces travaux de rénovation.

Loin de lui, l’idée d’une réconciliation, Alexis Thambwe Mwamba s’est rendu compte de la bourde qu’il a commise, révélatrice d’un système prédateur des deniers publiques loin du cadre officiel du Gouvernement ni de la Présidence de la République.

En effet, c’est bien un réseau maffieux, qui continuent de saigner les finances publiques comme à l’époque de l’ex Président de la République Joseph Kabila.

Que Contrôle le Président Félix Tshisekedi ?

Il est curieux qu’une quantité énorme des liquidités quitte la Banque Centrale sans que la hiérarchie soit informée. Pas étonnant que le Franc Congolais continue de perdre de valeur face aux devises du fait de la quantité énorme de la masse monétaire en circulation sur le marché local.

De Vital Kamhere avec les projets de 100 jours, à la réfection de l’hémicycle du Sénat, il y a un fort mouvement des francs congolais qui circulent et échappent au Trésor Public.

Le Gouverneur Centrale de Banque Centrale, est bien un électron libre toujours à l’écoute et au service des Hommes de Kabila échappant au contrôle du Président Félix Tshisekedi.

L’arbre qui cache la forêt

Thambwe M. a été sûrement contraint de présenter des excuses afin d’étouffer un scandale juste après la sortie d’un article par la rfi.fr  dont il est aussi épinglé : https://amp.rfi.fr/fr/afrique/20200507-rdc-harish-jagtani-lhomme-daffaires-indien-ami-kabila en rapport avec l’homme d’affaire indien Jagtani dont Alexis Thambwe est voisin et patron de l’entreprise ayant réfectionné l’hémicycle du Sénat.

La sénatrice Bijoux  Goya de la même famille politique qu’Alexis Thambwe a sûrement aussi subi des pressions afin d’accepter ces excuses pour ne pas nuire aux intérêts du FCC dont ils sont pleinement bénéficiaires.

A la lecture de cet article, https://amp.rfi.fr/fr/afrique/20200507-rdc-harish-jagtani-lhomme-daffaires-indien-ami-kabila, nous pouvons constater tristement que la République Démocratique du Congo n’est pas encore sortie de l’auberge.  

Roger Lazio 

Analyste politique

Related posts

Leave a Comment