RDC ZAMBIE: Malgré les apparences le litige frontalier perdure

troupe zambienne

Le retrait des troupes zambiennes du territoire conglais se fait à pas de tortue


Le conflit frontalier entre la République Démocratique du Congo et la Zambie, aux alentours des lacs Tanganyika et Mwero n’est pas totalement résolu, même si les troupes zambiennes ont amorcé un retrait progressif des localités congolaises qu’elles occupent dans la province de Tanganyika.

Des sources concordantes indiquent que la mission d’experts déployée dans les zones touchées depuis le 23 juillet doit rédiger un rapport détaillé, qui sera remis à Emmerson Dambudzo Mnangagwa, président du Zimbabwe et président de l’Organe chargé des affaires politiques, de défense et de sécurité de la SADC. Parmi les experts déployés à Pweto, mais aussi Chibanga, Kibanga, Kalubamba, Musosa, et Luchinda figurent aussi des délégués de la RD Congo et de la Zambie, ainsi que du Botswana et du Zimbabwe. Ils sont appuyés par le Secrétariat de la SADC.

Une approche par étapes pour la démarcation des frontières

Le but de cette mission est de mener des campagnes de sensibilisation auprès de divers groupes cibles, pour s’assurer la pleine coopération des populations locales, faciliter l’adoption d’un système commun de détermination des coordonnées frontalières et d’une approche par étapes pour la démarcation des frontières tout comme l’identification des balises de référence clés le long de la frontière.

Dans un communiqué, la SADC a insisté qu’aucune déclaration publique n’a été faite par la mission sur ces questions frontalières. Le gouvernement congolais avait annoncé le 31 juillet que l’armée zambienne avait sollicité un nouveau délai d’une semaine pour évacuer ses militaires des zones querellées.

Le sujet a été aussi au centre d’une conférence de presse que le ministre de la Communication et des Medias, David Jolino Makelele, a animée hier jeudi à Kinshasa. Répondant aux questions posées à cette occasion, le ministre s’est montré rassurant quant au règlement de ce conflit par la voie choisie par le Chef de l’Etat, celle de la diplomatie. Selon lui, la démarche initiée par Kinshasa a le soutien total de la SADC.

Par YHR/Tempête info

Related posts

Leave a Comment