Bonjour, nous sommes le 01/06/2020 et il est 13 h 37.

La Province de la Tshuapa
Superficie : 132.957 Km2
La Province de la Tshuapa est limitée
- Au Nord par le Sud de la Province de la Mongala
- Au Sud par l’Ouest de la Province de la Tshopo
- Au Sud par le Nord de la Province de Sankuru, du Kasaï, de Maï-Ndombe
- A l’Ouest par le Nord de la Province de Maï-Ndombe
• Chef-Lieu : Boende
- Superficie : Km2
- Secteur : Bolua, Djara, Lofoy, Wini
• Territoire Monkoto
- Superficie : Km2
- Secteur : Nongo, Bianga, Monkoto
• Territoire de Befale
- Superficie : Km2
- Secteur : Befumbo, Duale, Lomako
• Territoire d’Ikela
- Superficie : Km2
- Secteur : Loile, Lofome, Tumbenga, Tshuapa
• Territoire de Djolu
- Superficie : Km2
- Secteur : Djolu, LIngomo, Luo, Yala
• Territoire de Bokungu
- Superficie : Km2
- Secteur : Bolaka, Luando, Loombo, Nkole, Luay

.

L'économie de la province de la Tshuapa dépend en grande partie de l'exploitation des grumes, des produits forestiers non ligneux ainsi que de l'agriculture vivrière et pérenne notamment du café, du cacao, de l'hévéa et de l'huile de palme, renseigne le Programme des Nations Unies pour le développement dans son dernier Atlas sur les énergies renouvelables en RDC.

L'élevage et la pêche artisanale font également partie des principales activités économiques de cette province, note aussi la source. Le secteur minier contribue faiblement à son développement faiblement à son développement alors que son sous-sol est riche en diamant, fer, or, cuivre, plomb, zinc, niobium et kaolin, fait observer l'agence de l'onu.

Elle justifie tout ceci entre autres par le faible niveau d'exploitation des ressources minérales, qui est essentiellement assurée d'une manière artisanale et informelle. L'industrie manufacturière, qui ne compte que quelques unités de production, est peu développée. Sa contribution à la formation du PIB provincial est très faible. La source fait savoir que d'importants gisements de diamant et d'autres matières précieuses ont été découverts dans les territoires de Bokungu et d'Ikela, avant de noter que les gisements de diamant, d'or et de coltan existent au Sud de la province.

La province regorge du pétrole à Nsamba dans les territoires de Boende et de Befale (Monpono), indique également l'agence onusienne qui renseigne aussi que la Tshuapa est considérée comme le berceau du développement durable avec ses ressources naturelles renouvelables (l'eau, la forêt, le sol fertile, la faune,...) Sa forêt couvre132.957 km2 dont 132.807 exploitables et qu'on y rencontre 22 exploitants quasi inactifs et quelque 70 scieurs. Le fort potentiel hydrographique de la province constitué un atout pour son développement car il devrait lui permettre d'opter pour une technologie des petites centrales.

Tribus et ethnies

1. Territoire de Befale

La population du territoire de Befale appartient à l’ethnie Mongo qui comprend quatre tribus : Nsong’Ekelese, Lonola, Mongando, Elinga, Bolifa, Loma et Nsongo – Mboyo. La tribu Mongando est celle qu’on trouve dans les 3 groupements de secteur de Duale qui sont : Moma, Likongo et Yaama. Ce secteur compte 11 groupements à savoir : Mompono, Bolemba, Bolaka, Ekala Nkoy, Bomwankoy, Likinduamba, Lombeolo, Bokumbelokole, Moma, Likongo et Yaama. Outre cette tribu d’Elinga et Lonola.

Les Nsong’ekelese et Bolifa sont les tribus du secteur de Befumbo. Ce secteur compte 15 groupements qui sont les suivants : Eos’eanse, Eos’aliko, Lileko, Lifindo, Lifumba, Loolo, Boilinga, Baringa, Esanga, Imende, Wamba-liindja, Lwoku, Bomandja, Lolingo et Bolongo. Le secteur de Lomako compte les tribus Looma et Nsongo – Mboyo. Ce secteur comprend 3 groupements : Nsongo Mboyo, Looma et Boyela.

2. Territoire de Boende

3. Territoire de Bokungu

Nous trouvons ici deux grandes tribus : Bosaka (80%) et Ngombe (20%). Bosaka sont majoritaires et originaires, leur culture a tendance à imiter celle des blancs, tandis que les Ngombe sont minoritaires et venant d’ailleurs. Ils sont plus des riverains et on y trouve beaucoup de pêcheurs.

4. Territoire de Djolu

Ici c’est l’Ethnie Mongo qui domine dans son ensemble, elle est dominée par la tribu Mongando à travers les quatre secteurs, Djolu, Lingomo, Luo et Yala.

5. Territoire d’Ikela

Ici nous trouvons 5 grandes tribus dominantes reparties sur les deux rives de la rivière Tshuapa, il s’agit de : Topoke (10%) venant du territoire d’Isangi (Tshopo), Boyela (40%), koka (Yasayama) (20%), Bongando (20%) venant du territoire de Djolu (Tshuapa). Les Koka et les Boyela sont des peuples autochtones. Les Watsi sont des peuples spécialisés en chasse, les Boyela sont des agriculteurs et de la cueillette. Les Koka sont aussi des agriculteurs.

6. Territoire de Monkoto

Ici il y a deux grandes tribus : les Mongo majoritaires et Batswa peuple autochtones. Les Mongo sont dans tous les secteurs du territoire tandis que les Batswa se retrouvent dans dix-neuf villages dont 18 dans le secteur de Bianga au Nord-Ouest et dans le secteur deMonkoto localité Bongala III.

Résultat des Examens d’Etat 2019, province de la Tshuapa