RDC: Dans Lamuka, des lieutenants se rentrent dedans !

leader_lamuka

Ça vole bas au sein de la coalition des leaders d’opposition en République démocratique du Congo. Depuis la sortie médiatique d’un des cadres, Adolphe Muzito, sur le financement de la campagne électorale de cette plateforme, la polémique enfle…

Le malaise couvait déjà depuis plusieurs mois au sein de la plateforme LAMUKA. Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito, les quatre leaders d’opposition qui sont restés dans la logique de la coalition née à Genève (Suisse) n’émettent plus sur la même longueur d’onde. Et la présence de Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba aux consultations initiées par le président actuel, Félix Tshisekedi, pour créer une « union sacrée » de la Nation après la crise au sein de la coalition FCC-CACH, a davantage empoisonné les relations entre ces quatre leaders.

Pire, la sortie médiatique faite par Adolphe Muzito sur le financement de la campagne électorale du candidat commun Martin Fayulu a complètement amené les dissensions sur la place publique. « Monsieur Katumbi n’est nullement financier de Lamuka. Ça c’est une insulte à ma personne et à Lamuka. Arrêtez avec ça. Il n’a jamais été financier de Lamuka. Retenez ça une fois pour toute », a pesté le Président du parti politique Nouvel Elan, Adolphe Muzito à une question du journaliste Marius Muhunga sur l’avenir de Lamuka avec le départ de Moïse Katumbi qu’une certaine opinion pense être le financier de la coalition d’opposition.

Loin de s’arrêter. Et sans mettre des gans, Adolphe Muzito continuera à assener ses coups : « J’ai été avec Martin Fayulu du début à la fin, avant, pendant et après la campagne jusqu’à ce jour. Ce que vous rencontrez, c’est de la connerie. C’est un ancien Premier ministre de la République qui vous parle. Ce monsieur [Moïse Katumbi] n’a jamais été financier de Lamuka. Arrêtez avec ça. » Dans la foulée, cet ancien Premier ministre congolais lance une interrogation : « Moi je ne peux pas avoir un financier. Comment Katumbi peut être financier de Lamuka ? Mon financier à moi ? »

Il n’en fallait pas plus pour déclencher la guerre dans les états-majors de chaque camp politique, particulièrement celui de Martin Fayulu face à celui de Katumbi. Serge Welo, l’un des proches du duo Fayulu-Muzito, a tweeté en demandant « où étaient-ils » quand Martin Fayulu était à 27 ans Directeur à Mobil oil à Kinshasa, faisant référence au camp de Katumbi. La réplique ne s’est pas fait attendre. Michael Tshibangu, un des communicateurs de Moïse Katumbi, rappelle une dette contractée par Fayulu auprès d’un opérateur politique du camp de Joseph Kabila.

Des échanges qui ont suscité l’indignation de plusieurs Congolais indignés par ce type de débats. « Voilà la qualité du débat politique ! Les partis politiques et leurs membres, souvent alignés servilement, polluent et désarticulent l’espace public. Élevez le niveau chers adeptes et victimes de l’homocratie. », a tweeté Chris Shemitsi.

Au cours d’une émission télévisée, Laurent Onyemba, un proche de Moïse Katumbi a clairement affirmé que Lamuka n’existe plus. Il ira plus loin en demandant à quelqu’un [en off] de lui apporter le statut de la plateforme Lamuka qu’il a aussi déchiré.

Dido Nsapu/Digital.net

Related posts

Leave a Comment