Promis pour le mois de décembre par le ministre Tony Mwaba, la prime pour la gratuité n’a pas été payée, au grand damne des enseignants.

Chaque enseignant de l’école primaire devrait toucher d’ici décembre 2021, 30 000 francs congolais de prime de la gratuité, selon les résolutions de la table ronde de Mbuela Lodge à Kisantu, du 27 octobre au 19 novembre.

Mais ce paiement n’a pas eu lieu, alors que le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Tony Mwaba, avait rassuré les professionnels de la craie que 9 milliards de francs congolais étaient déjà disponible pour le paiement de cette prime.

Dans certaines écoles, des enseignants soupçonnent leurs responsables de détournement de cette prime. Or, en réalité, c’est le gouvernement qui n’a pas une fois de plus honoré ses engagements.

Le non-respect des engagements, c’est ce qui a été à la base de la grève observée en octobre dernier par des enseignants durant plus d’un mois, alors que l’année scolaire a démarré, avec un mois de retard.

Socrate Nsimba/Digitalcongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.