RDC: LA MOTION DE CENSURE CONTRE ILUNGA ILUNKAMBA ACTIVÉE DEPUIS HIER !

Premier Ministre Sylvestre Inlukamba

C’est depuis hier dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale qui est en session extraordinaire que la motion de censure contre le gouvernement du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a commencé à récolter les signatures des élus nationaux. Le député-UDPS et Président du Groupe parlementaire du parti présidentiel à la Chambre basse, Tonny Mwamba est parmi les tout premiers signataires. A l’Union sacrée de Félix Tshisekedi, la motion contre Ilunga Ilunkamba était boutiquée depuis plusieurs jours, même bien avant la chute du Bureau-Mabunda. Mais rien n’était si sûr.

Mais ragaillardi par le nombre de votants contre Jeannine Mabunda 283 députés nationaux, il n’y avait plus aucun doute pour faire partir le Premier ministre Sylvestre IIunga Ilunkamba par la voie parlementaire, c’est-à-dire incontestablement légal, sans entourloupes. Ce qui explique l’activation de la procédure de déchéance déclenchée depuis hier.

Dès qu’elle va récolter les 2/3 des signatures des membres qui composent l’Assemblée nationale, le Premier ministre et son gouvernement seront d’office réputés démissionnaires sans qu’on ait besoin de passer nécessairement au vote. Or les députés nationaux qui ont quitté le FCC pour traverser la rue et adhérer à l’Union sacrée de Félix Tshisekedi dépassent déjà largement les 2/3 des membres qui composent cette Chambre avec comme dernier cas en date celui de la CCU de Lambert Mende Omalanga.

Les jours d’Ilunga Ilunkamba sur l’avenue « Roi-Baudouin » ne pouvaient en conséquence qu’être comptés. Plus encore à ce jour avec l’activation de la motion de censure contre son gouvernement. C’est une preuve de plus que la majorité parlementaire a bel et bien changé de camp pour quitter le FCC du Raïs Joseph Kabila et aller à l’Union sacrée de son ancien partenaire Félix Tshisekedi. Point n’est besoin de l’attester par la nomination d’un Informateur en la personne de l’AFDC Modeste Bahati Lukwebo.

En rappel, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba était dans le viseur de Félix Tshisekedi depuis le jour où comme Jeanine Mabunda, alors Présidente de l’Assemblée nationale et Alexis Thambwe Mwamba du Sénat, il avait boycotté la cérémonie de prestation de serment de trois juges constitutionnels devant le chef de l’Etat au Palais du Peuple. Depuis, le gouvernement ne s’était plus jamais réuni. Cependant, Sylvestre Ilunga Ilunkamba avait refusé de présenter sa démission comme le lui exigeait Félix Tshisekedi, le Président de la République en faisant valoir le fait qu’il ne le ferait que lorsqu’il perdrait la confiance du FCC qui l’a désigné à ce poste.

Ce qui est tout à fait logique, politiquement. Dans l’entretemps, les extrémistes du camp de Félix Tshisekedi lui conseillaient de révoquer le Premier ministre Ilunga en annulant purement et simplement l’Ordonnance de sa nomination. Ce qui, pourtant, serait une violation de la Constitution du 18 Février 2006 qui ne prévoit dans aucun cas de figure la révocation d’un Premier ministre issu de la majorité parlementaire. Visiblement, Félix Tshisekedi n’a pas voulu les suivre sur cette voie rocailleuse.

Mais étant donné qu’il est parvenu à se créer sa propre majorité parlementaire en pleine législature alors qu’il n’y a pas eu d’autres élections législatives, son Union sacrée active la voie parlementaire de la motion de censure contre le gouvernement. Depuis l’avènement de la IIIème République qui a débuté en 2006 avec la première législature, aucune motion contre un Premier ministre n’a eu d’effet. Normal dans la mesure où c’est Joseph Kabila qui a continué de disposer d’une forte majorité parlementaire avec toujours plus de 300 députés pour toute coalition gouvernementale, la première avec le PALU Antoine Gizenga. Ce qui n’est pas le cas à ce jour où son partenaire Félix Tshisekedi vient de lui ravir sa toute dernière majorité parlementaire, de manière controversée. 

KANDOLO M./Digitalcongo

Ce message qui circule sur la toile

Chers Collègues,

Le Président Jean Marc Kabund porte à votre connaissance qu’il y a une motion de censure contre le gouvernement Ilunkamba et vous prie de passer à son Cabinet privé ce mercredi 13 janvier 2021 à 14 heures pour la signer.

Pour le Caucus de Kinshasa, Hon. Samuel Mbemba Kabuya Rapporteur Adresse du Bureau de l’Hon. Kabund 9 Av. Gemena, Q/ Socimat , réf. Hôtel Meriba.

Related posts

Leave a Comment