ndjili_airport_covid

De nouvelles mesures de sécurité également introduites pour les passagers de quatre autres pays africains.

Les Émirats arabes unis suspendent l’entrée des passagers en provenance de la République du Congo et ont renforcé les restrictions sur les vols en provenance d’un certain nombre d’autres pays africains.

L’Autorité nationale de gestion des crises et des catastrophes et l’Autorité générale de l’aviation civile ont déclaré que les nouvelles mesures entreraient en vigueur à partir de 8 heures du matin vendredi.

Les règles mises à jour pour la République du Congo couvrent tous les vols nationaux et internationaux et incluent les passagers en transit.

Les citoyens des Émirats arabes unis et leurs parents au premier degré, ainsi que les travailleurs domestiques qu’ils parrainent sont exemptés des directives, tout comme ceux des missions diplomatiques entre les deux pays, les délégations officielles et les titulaires de la résidence Golden, a déclaré la NCEMA.

Cette décision s’inscrit dans le cadre des efforts déployés pour contenir la propagation du Covid-19.

Les personnes exemptées de l’interdiction des passagers doivent présenter un test PCR négatif dans les 48 heures suivant leur heure de départ, passer un test PCR rapide à l’aéroport à leur arrivée aux Émirats arabes unis et se mettre en quarantaine pendant 10 jours, y compris passer un test PCR le neuvième jour.

Les citoyens des Émirats arabes unis ne sont pas autorisés à se rendre en République du Congo, à l’exception des délégations officielles, des urgences médicales et des étudiants parrainés par l’éducation.

Les voyageurs en provenance de la République du Congo via d’autres pays doivent avoir la preuve qu’ils ont séjourné dans ces autres pays pour une période d’au moins 14 jours.

Nouvelles procédures pour les autres pays africains

Les passagers arrivant aux Émirats arabes unis en provenance du Nigéria, du Kenya, du Rwanda et d’Éthiopie doivent présenter un test PCR négatif dans les 48 heures suivant leur départ, ainsi qu’un test PCR rapide à l’aéroport dans les six heures suivant le vol.

Les mêmes règles s’appliquent aux passagers des vols de transit, mais les passagers doivent également passer un test PCR rapide à l’aéroport de transit avant d’entrer aux Émirats arabes unis.

https://www.thenationalnews.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.