En 7 jours, l’État perd 103,75 millions USD de réserves de change, franchit la zone rouge

Les réserves internationales de la République démocratique du Congo, arrêtées au 11 septembre 2020, ont chuté de 834,52 millions USD à 730,77 millions au 18 septembre 2020, soit une baisse de 103,75 millions USD en sept jours, indique un document de la Banque Centrale du Congo.

Ces réserves,  arrêtées au 18 septembre 2020, représentent deux semaines et 6 jours d’importation des biens et services sur  ressources propres.

Elles ont franchi un niveau inférieur au minimum requis, de 3 mois d’importations dans le cadre des critères de convergence macroéconomique de la SADC et du COMESA.

« Les réserves de change arrêtées au 11 septembre étaient évaluées à 834,54 millions USD. Une semaine auparavant, elles étaient à 809,37 millions USD au mois d’août 2020 », affirme la Banque Centrale du Congo.

Dépuis le début de l’année, les réserves de change ont connu un pic en avril 2020 à hauteur de 980,16 millions USD à la suite de l’appui du FMI de 363 millions USD.

Une partie de ces fonds a été injectée dans les réserves internationales, avec l’objectif d’améliorer la balance de paiement.

À fin décembre 2019, ces réserves internationales de la République démocratique du Congo, de l’ordre de 1 milliard 30,97 millions USD, représentant 4 semaines d’importation des biens et services sur ressources propres. Avec le niveau actuel, le pays risque gros.

Le potentiel

Related posts

Leave a Comment