Les munitions et les systèmes électroniques ont représenté la majorité des exportations de défense sud-africaines l’année dernière, selon le dernier rapport annuel du Comité national de contrôle des armes conventionnelles (NCACC).
Pour l’année civile 2022, l’Afrique du Sud a exporté pour 4,679 milliards de rands de matériel et de munitions militaires, contre 3,353 milliards de rands en 2021. À environ 420 millions de rands, les véhicules blindés ne représentaient qu’une petite partie des exportations d’armes sud-africaines, avec des véhicules blindés.Les munitions représentaient la plus grande composante des exportations d’armes de l’Afrique du Sud en 2022, s’élevant à 1,628 milliard de rands. Certains des plus gros clients « ronds/coquillages » comprenaient l’Australie (382 millions de rands pour 8 203 de composantes) ; Allemagne (119 millions de rands pour 9 816 de composantes) ; Inde (315 millions de rands pour 316 135 de composantes) ; Qatar (181 millions de rands pour 49 201 de composantes ) ; et les EAU (420 millions de rands pour 42 800 ). Parmi les autres clients de munitions figuraient le Bangladesh, les Philippines, le Rwanda, l’Espagne et la Turquie.De même, les bombes et les roquettes représentaient 946 millions de rands d’exportations d’armes en 2022, l’Allemagne, par exemple, ayant acquis 18 420 bombes (très probablement des obus de mortier) d’une valeur de 575 millions de rands, et les Philippines 189 921 bombes pour 204 millions de rands. Le Qatar a acheté plus de 2 000 roquettes pour 1,7 million de rands et les Émirats arabes unis ont acheté 399 907 bombes pour 126 millions de rands. Parmi les autres clients figuraient l’Arabie saoudite et la Zambie, achetant respectivement 8 961 et 380 bombes.
Une livraison de 20 véhicules Mbombe 4 pour la RDC
La RDC a reçu une livraison de 20 véhicules Mbombe 4 au début de cette année, suite à une livraison de plus de 4 nouveaux véhicules blindés légers Maatla 4 × 4 de Paramount fin 2022 (au moment de son lancement, Paramount dit que la Maatla avait des commandes de 50 véhicules de deux clients). Les Mbombe 4 sont équipés de tourelles à canon sur leurs toits.

A Mbombe 4 en RDC.
La famille Mbombe (4 × 4 Mbombe 4, 6 × 6 Mbombe 6 et 8 × 8 Mbombe 8) présente un plancher plat protégé contre les mines, offrant une stabilité inférieure et meilleure que les coques blindées en forme de V, lancées par l’Afrique du Sud.
6 avions de reconnaissance Mwari et 7 drones pour 3,4 millions de rands pour la RDC
La République démocratique du Congo acquiert également des avions de Paramount et à reçu six avions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR) Mwari. Lors de l’exposition Africa Aerospace and Defence en septembre de l’année dernière, Paramount a déclaré avoir reçu des commandes pour neuf de deux forces aériennes – le Mozambique a acquis les trois autres et 6 pour la RDC.
Levy décrit le » Mwari » – qui se traduit par « être qui voit tout » dans la culture Shona d’Afrique australe – comme « l’avion ultime à trouver, réparer et finir », et une solution plus abordable que ses partenaires occidentaux.
En outre, des avions sans pilote (UAV) d’une valeur de 299 millions de rands ont été vendus à dix Nations par l’Afrique du Sud , dont 36 au Bénin (pour 29 millions de rands); neuf au Brésil (11 millions de rands); sept à la RDC (3,4 millions de rands); dix à la Côte d’Ivoire (8 millions de rands); cinq au Mali (5,6 millions de rands); neuf au Mozambique (2,8 millions de rands); 82 au Nigéria (70 millions de rands); neuf à l’Arabie saoudite (5 millions de rands); deux aux États-Unis (162 millions de rands); et dix à la Zambie (1,8 million de rands).
La RDC est l ‘un des pays clients de l’ Afrique du Sud en armes, munitions et aux systèmes de reconnaissance .Lire le rapport annuel du Comité national de contrôle des armes conventionnelles sud-africain (NCACC).