Dans le monde, 759 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité et l’Afrique subsaharienne représente les trois quarts de la population mondiale sans accès.

Les trois principaux pays déficitaires sont : le Nigéria (90 millions), la RDC (70 millions) et l’Éthiopie (58 millions).

Cependant, le Kenya et l’Ouganda ont fait le plus de progrès en matière d’électrification, car ils ont enregistré une croissance annuelle de l’accès de plus de trois  pour cents en point entre 2010 et 2019.

Un nouveau rapport publié par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a révélé que la population mondiale sans accès à l’électricité entre 2010 et 2019 est passée de 1,2 milliard à 759 millions.

Le rapport, qui utilise des données de 2019 et antérieures, a montré que le déficit d’accès mondial est de plus en plus centré sur l’Afrique subsaharienne, qui abrite 75 pour cent de la population mondiale sans accès en 2019. Il ajoute qu’avec la croissance démographique, l’absolu  déficit en Afrique subsaharienne a augmenté depuis 2010, avec 570 millions de personnes n’ayant toujours pas accès en 2019.

Tendances des pays

Selon le rapport, en 2019, 76% (580 millions) de la population mondiale non desservie vivaient dans les 20 principaux pays à déficit d’accès. Les trois premiers pays se trouvent en Afrique subsaharienne : le Nigeria (90 millions), la RDC (70 millions) et l’Éthiopie (58 millions). L’Inde a complété les cinq premiers pays à déficit d’accès, et à la place, la Tanzanie a récemment rejoint en 2019.

Au Nigéria, où 90 millions de personnes n’avaient pas accès à l’électricité en 2019 (12 % du déficit d’accès mondial), le déficit s’est accru de 1,3 million chaque année entre 2017 et 2019. Le taux d’accès du Nigéria a augmenté de 0,8  pour cent en point chaque année de 2010 à 2019, pas aussi vite que la population totale. En conséquence, le nombre de personnes sans accès a augmenté de 7 millions par rapport à 2010, portant le déficit total à près de 90 millions en 2019.

De même, pour la RDC, le taux d’accès s’est amélioré de 0,7 pourcent en point par an sur la même période, ce qui n’est pas suffisant pour suivre la croissance démographique. La population sans accès en RDC a augmenté d’environ 14 millions après 2010, atteignant 70 millions en 2019.

Cependant, parmi les 20 pays les plus déficitaires, le Kenya et l’Ouganda ont fait le plus de progrès en matière d’électrification. Ils ont atteint une croissance annuelle de l’accès de plus de trois points de pourcentage entre 2010 et 2019. Par conséquent, les déficits d’accès dans ces pays se sont réduits au cours de la dernière décennie.

Le rapport ajoute en outre que les 20 pays les moins électrifiés du monde se trouvent en Afrique subsaharienne, où vit la majorité de la population mondiale non desservie. Le Soudan du Sud avait le taux d’accès le plus bas en 2019 (7 %), suivi du Tchad (8 %), du Burundi (11 %) et du Malawi (11 %). L’augmentation annualisée de l’accès de l’Ouganda de plus de trois points de pourcentage entre 2010 et 2019 a été la plus importante parmi les 20 pays. La moitié des 20 pays les moins électrifiés ont élargi l’accès à un rythme annuel supérieur à la moyenne mondiale entre 2010 et 2019.

Le rapport conclut que les perturbations liées à la pandémie devraient ralentir ou même inverser les progrès de l’électrification, car les services publics et les fournisseurs de services hors réseau sont confrontés à des difficultés financières. « Le manque d’accès à une énergie fiable a déjà causé des problèmes de santé, car plus de 70 % des établissements de santé en Afrique subsaharienne n’ont pas accès à une électricité fiable, et un sur quatre n’y a pas accès du tout. L’électrification des établissements de santé (et d’autres institutions publiques) est essentielle pour le déploiement et le stockage des vaccins, ainsi que des efforts plus larges pour atténuer et se remettre de la pandémie », a-t-il déclaré.

Source:https://africa.businessinsider.com/local/lifestyle/living-in-the-dark-570-million-people-in-sub-saharan-africa-still-dont-have-access-to/p2g64mf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.