Soutien actif des Etats-Unis au sein de l’OTAN lors de la guerre en Afghanistan, l’Angleterre laisse pourtant entrevoir des négociations à venir avec son ennemi depuis 20 ans.

Au total, 457 soldats britanniques ont perdu la vie lors de cet affrontement qui dure depuis deux décennies. Pourtant, le gouvernement anglais a ouvert la porte à des négociations avec les talibans, qui contrôlent aujourd’hui 85% du territoire afghan.

«Tous les processus de paix requièrent de s’entendre avec l’ennemi. Quel que soit le gouvernement en place, le gouvernement britannique coopérera avec lui, à condition qu’il adhère à certaines normes internationales», a déclaré Ben Wallace dans un entretien accordé au journal The Telegraph.

Soutien actif des Etats-Unis au sein de l’OTAN lors de la guerre en Afghanistan, l’Angleterre laisse pourtant entrevoir des négociations à venir avec son ennemi depuis 20 ans.

Au total, 457 soldats britanniques ont perdu la vie lors de cet affrontement qui dure depuis deux décennies. Pourtant, le gouvernement anglais a ouvert la porte à des négociations avec les talibans, qui contrôlent aujourd’hui 85% du territoire afghan.

«Tous les processus de paix requièrent de s’entendre avec l’ennemi. Quel que soit le gouvernement en place, le gouvernement britannique coopérera avec lui, à condition qu’il adhère à certaines normes internationales», a déclaré Ben Wallace dans un entretien accordé au journal The Telegraph.

Le ministre britannique de la Défense mise sur une nécessaire reconnaissance internationale des locaux pour l’obtention de fonds, condition essentielle pour la reconstruction du pays. «Vous ne faites pas ça avec une cagoule de terroriste. Vous devez être un partenaire de la paix, sinon vous risquez d’être isolés», a conclu Ben Wallace. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.