La RD Congo a battu le Bénin (2-0) et décroché sa qualification pour les barrages de la Coupe du monde 2022. La RD Congo a t-elle enfreint le règlement de la FIFA sur les changements de joueurs durant la rencontre face au Bénin, dimanche en éliminatoires du Mondial 2022?

Un amendement à la Loi 3 des Lois du jeu, décidé suite à la pandémie de Covid-19 et présenté comme temporaire, pose en effet que « chaque équipe sera autorisée à utiliser un maximum de cinq remplaçants » et précise que « pour éviter de trop perturber le cours du match, chaque équipe aura au maximum trois opportunités de procéder à des remplacements pendant le match ; en outre, ces remplacements pourront être effectués à la mi-temps. » Au courant de cette irrégularité, la partie béninoise est fondée à introduire un recours après des instances compétentes.

Seulement d’après l’avis de l’arbitre international congolais, Daddy Diassiwa contacté par congovirtuel ; estime que chaque équipe a droit à 5 remplacements dans 3 opportunités. Toutefois il y a des opportunités gratuites à une condition que les 5 remplacements soient respectés. Quand est ce qu’il y a opportunité gratuite ? C’est quand on effectue le remplacement au début de la 2ème mi-temps avant le coup d’envoi ou encore lorsque l’équipe adverse procède au remplacement et vous profitez de le faire à ce moment juste après elle ceci donne lieu à la 4ème opportunité.


En ce qui concerne le pénalty, une équipe est libre d’introduire son recours s’il estime qu’il est lésé mais ce n’est pas directement que la FIFA va trancher, il y a une commission compétente qui va étudier le dossier pour répondre par la suite.

Au cas où il y a une erreur de l’arbitre ou l’arbitre de réserve seul le concerné sera puni et non l’équipe.

Coco Kabwika

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.