A la suite d’une offensive musclée des FARDC, 15 civils ont été relâchés par les rebelles ADF dans la journée ce vendredi 20 août à Bashu, dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

D’après nos sources sur place, ces civils sont ceux qui avaient été pris en otage par les mêmes rebelles ADF lors de leur incursion perpétrée pendant la nuit de jeudi à ce vendredi à Kathanda, une agglomération située dans la chefferie de Bashu.

Cette information est aussi confirmée par le gouverneur au repos, Carly Nzanzu Kasivitha, qui renseigne dans un message sur son compte Twitter que ces personnes ont été relâchées après le déclenchement d’une offensive par l’armée contre ces assaillants. Il demande à la population de renforcer sa collaboration avec les FARDC.

« Paix aux âmes tombées à Kathanda, en chefferie de Bashu… Notre soutien aux forces armées de la République qui viennent de libérer 15 personnes de leur captivité », peut-on lire sur son compte Twitter.

Il faut signaler que lors de cette attaque, plusieurs civils ont perdu la vie et une cinquantaine de maisons ont été incendiées par les assaillants qui demeurent en errance dans la forêt.

Infocongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.