Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont reconquis mardi 28 décembre, la localité de Kamombo qui était passée un jour avant sous contrôle des miliciens Gumino et Twigwaneho dirigés par le colonel déserteur Michel Rukundo dit Makanika, à la grande satisfaction de la société civile locale.

« Nous sommes à Kamombo, l’ennemi a pris fuite. Nous avons commencé les affrontements au niveau de Mikarati jusqu’ici et ils ont pris la direction de Nyamara. Nous sommes encore à Kamombo avec certains civils qui s’étaient cachés dans la brousse, tous en bon état, ils sont sortis après notre arrivée et nous allons poursuivre l’ennemi partout où il est. C’est pour cela que nous demandons à la population de ne pas céder à la panique car nous sommes là pour sa protection », a dit le colonel André Ekembe, commandant du 121e bataillon des commandos et qui dirige les opérations.

« C’est avec une grande joie que nous avons appris que l’armée vient de chasser Makanika de Kamombo. Nous ne considérons pas cette victoire comme celle de l’armée mais une victoire de la population victime de l’insécurité causée par ces rebelles dans cette partie de la région. Et cette victoire nous a prouvé à suffisance que notre armée est vraiment capable », a déclaré Mickson Alaka, secrétaire de la société civile du secteur d’Itombwe. Depuis, plusieurs villageois retournent à Kamombo, tandis que ceux des localités de Mikenge et Kipupu qui s’apprêtaient à fuir suite au regard de l’avancée des assaillants sont aussi soulagés.

Deux autres localités toujours occupées

Mais, deux autres localités, Chakira et Nyamara sont encore occupées par les miliciens depuis lundi 27 décembre dernier.

« Il y avait déjà des villages vidés de ses habitants. Mais après la reprise de cette localité de Kamombo par l’armée, les villageois commencent à retourner dans leurs villages. C’est pour cela que nous demandons aux FARDC de progresser afin de récupérer ces deux autres localités qui restent sous contrôle de l’ennemi », a ajouté M. Alaka.

Pour rappel, les miliciens ont attaqué lundi 27 décembre dernier les positions des FARDC à Kamombo, Chakira et Nyamara jusqu’à conquérir ces trois localités. Ces combats ont fait 16 morts parmi lesquels 4 soldats et 13 miliciens, d’après le bilan communiqué par l’armée. Cette dernière a souligné que les miliciens ont bénéficié d’un appui étranger sans en préciser la provenance.

La localité de Kamombo (Territoire de Fizi) est donc de nouveau contrôlée par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) après une offensive ce mardi 28 décembre contre les miliciens Gumino et Twigwaneho, après avoir reçu un renfort en provenance de Minembwe.

Selon des sources sécuritaires, les combats pour la reconquête de Kamombo ont commencé à Mikarati, à 12 km. Les miliciens ont décroché et se sont repliés sur Nyamara.

Infocongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.