RDC : onze morts dans des attaques sur deux sites militaires à Lubumbashi

Onze personnes ont été tuées dimanche lors de l’attaque de deux sites militaires par des miliciens armés à Lubumbashi, deuxième ville de la République démocratique du Congo, selon un bilan officiel.

« Pour l’instant, le bilan fait état de onze morts, (dont) six morts du côté des insurgés, quatre éléments des forces de l’ordre et un civil« , a déclaré à l’AFP Ghislain Robert Lubaba Buluma, maire de la ville de Lubumbashi.

Dimanche matin, des bruits de balles ont été entendus dans plusieurs quartiers de Lubumbashi, selon plusieurs témoignages recueillis par l’AFP. « Deux sites militaires ont été la cible des attaques des (miliciens indépendantistes) Bakata-Katanga. Il s’agit du camp militaire de Kimbembe et celui de Kibati« , a déclaré à l’AFP Jeff Mbiya Kadima, un responsable de la société civile.

L’incursion a eu lieu « ce matin (dimanche) à Lubumbashi, et la ville n’est pas encore calme« , avait dit de son côté à l’AFP l’abbé Fortuné Mbayo, un autre responsable de structures de la société civile. Les assaillants ont été identifiés comme « des éléments Bakata-Katanga« , une milice indépendantiste.

Lubumbashi est la capitale de la riche région minière du Katanga. Des incursions d’hommes armés conduites par des milices indépendantistes y surviennent régulièrement. Lors de la précédente attaque le 26 septembre 2020, deux policiers et un soldat avaient été tués.

RTBF

Related posts

Leave a Comment