Au tour de la République démocratique du Congo d’avoir son «monolithe »

Monolithe Bandal

Après les Etats-Unis, la Roumanie ou la Turquie, c’est du côté de la République démocratique du Congo qu’un monolithe a été aperçu. La structure métallique n’aura pas eu une espérance de vie très longue : apparue dimanche 14 février sur un rond-point de la capital Kinshasa, elle a été détruite mercredi 17 février par des habitants, relate la BBC

« Nous nous sommes réveillés et avons vu ce triangle métallique. Nous étions étonnés parce que c’est un triangle qu’on voit beaucoup dans les documentaires sur les francs-maçons ou les illuminatis », a raconté à Reuters un habitant du quartier Matete, en banlieue de Kinshasa. Le monolithe, haut de 3,7 mètres, a attiré durant quelques jours les curieux, désireux de se prendre en photo devant cette structure à l’origine inexpliquée. Mais il a aussi attisé les théories les plus folles sur les réseaux sociaux, avec des personnes évoquant une oeuvre satanique ou extraterrestre.

Incendié par la foule

Thierry Gaibene, maire du quartier de Bandal où le monolithe a « atterri », a nié auprès de la BBC être responsable de l’arrivée de celui-ci, comme l’avait accusé le gouverneur de la capitale. L’édile a par contre pris l’initiative d’envoyer une partie du métal qui composait la structure pour des analyses scientifiques. Inquiets de ses origines, des habitants ont en effet vandalisé le monolithe avant de l’incendier, trois jours après son apparition. Il s’est avéré que le monolithe était creux et composé de feuilles de métal posées sur une structure elle est aussi métallique.

Il s’agit du dernier épisode en date mettant en scène un monolithe. Le premier remonte à novembre dernier, avec comme cadre un désert en plein milieu de l’Utah aux Etats-Unis. La structure a ensuite été mise en vente par un collectif d’artistes qui en serait à l’origine et qui a revendiqué la création de quatre autres monolithes, dont ceux apparus en Californie et en Roumanie. D’autres monolithes, dont la présence n’a pas toujours été expliquée, ont ensuite été aperçus au Royaume-Uni, en Ukraine ou en Pologne, déclenchant à chaque fois la fascination sur les réseaux sociaux.

Related posts

Leave a Comment