La courte mais fatale défaite de la Renaissance sportive Berkane face au Sporting club Simba (1-0) au stade Benjamin Mkapa de Dar-es-Salaam a révolté l’équipe marocaine.

Après cette rencontre de la 4ème journée de la Coupe de la confédération de la CAF, la direction du RSB a saisi la Confédération africaine de football (CAF) par une plainte contre le sifflet international congolais Jean-Jacques Ndala Ngambo, accusé de plusieurs erreurs arbitrales lors de la partie.

Le pénalty non accordé (46è) aux Oranges et le but refusé (83è), sont les principaux faits reprochés à Jean-Jacques Ndala. Il faut ajouter à ces dérives, selon les Marocains, les 4 minutes de temps additionnel, jugées insuffisantes par les joueurs de Berkane, suite aux péripéties survenues lors du déroulement de la rencontre.

Les joueurs et le staff technique de la Rs Berkane ont eu des échanges musclés avec l’arbitre congolais, à la fin du match. Ils ont également menacé l’instance africaine que “toute indulgence ou mépris aura des conséquences”.

L’équipe tanzanienne du Simba Sc a pris la tête du groupe D avec 7 points après ce court succès, devant la Renaissance sportive Berkane (6 points), l’ASEC Mimosas de la Côte d’Ivoire (6 points) et l’Us Gendarmerie nationale du Niger (4 points).

Dan Kalala/Ouragan.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.