Premièrement, Magufuli est mort du Covid-19. Deuxièmement, Magufuli n’est pas mort ce [mercredi] soir…

La vice-présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan, a prêté serment vendredi pour succéder au président John Magufuli, dont le décès a été annoncé mercredi soir, devenant la première femme à diriger ce pays d’Afrique de l’Est.

« Moi, Samia Suluhu Hassan, promets d’être honnête et d’obéir et de protéger la constitution tanzanienne« , a déclaré la nouvelle dirigeante, vêtue d’une robe noire et d’un foulard rouge, lors d’une brève cérémonie dans la capitale économique Dar es Salaam.

Applaudie par les dignitaires présents, dont l’ancien président Jakaya Kikwete, elle a ensuite procédé à une revue de troupes.

Selon la constitution tanzanienne, cette musulmane de 61 ans originaire de l’archipel semi-autonome de Zanzibar doit rester au pouvoir jusqu’à la fin prévue du mandat de M. Magufuli, soit en 2025.

Elle est désormais l’une des deux femmes actuellement au pouvoir en Afrique, avec l’Ethiopienne Sahle-Work Zewde, dont les fonctions sont honorifiques.

Samia Suluhu Hassan, colistière de John Magufuli lors des élections remportées en 2015 et 2020, avait annoncé mercredi soir à la télévision le décès du chef de l’Etat, âgé de 61 ans.

BBC

Related posts

Leave a Comment