France: « Dix Petits Nègres » d’Agatha Christie change de nom

Le roman paraît sans le mot « nègre ». « Nous ne devons plus utiliser des termes qui risquent de blesser », explique à RTL un descendant de la romancière.

Les Dix Petits Nègres ne s’appellent plus ainsi. Le célèbre roman policier d’Agatha Christie paraît au mois d’octobre en France dans une nouvelle version, sous le nom Ils étaient dix. Comme le rapportent nos confrères de RTL, le texte révisé bannit ainsi le mot « nègre », cité 74 fois dans la traduction originelle datant des années 1940. Une correction qui était nécessaire, selon James Prichard, arrière-petit-fils de la romancière britannique.

« Quand le livre a été écrit, le langage était différent et on utilisait des mots aujourd’hui oubliés » soutient ainsi à RTL celui qui dirige la société propriétaire des droits littéraires et médiatiques des œuvres d’Agatha Christie. « Mon avis, c’est qu’Agatha Christie était avant tout là pour divertir et elle n’aurait pas aimé l’idée que quelqu’un soit blessé par une de ses tournures de phrases. (…) Ça a du sens pour moi : je ne voudrais pas d’un titre qui détourne l’attention de son travail. Si une seule personne ressentait cela, ce serait déjà trop ! Nous ne devons plus utiliser des termes qui risquent de blesser », ajoute James Prichard.

Un chamboulement culturel

La France était l’un des derniers territoires dans le monde qui avait continué à utiliser le mot « nègre » pour l’appellation du livre d’Agatha Christie. Aux États-Unis, le roman est apparu sous le titre And Then There Were None (qu’on peut traduire en français par Il n’en restait qu’un). Une autre édition américaine était également parue avec le titre Ten Little Indians (Dix Petits Indiens). « Pour nous, ce n’est pas qu’un changement de titre, c’est toute une traduction à réviser à l’intérieur, il a fallu qu’on adapte le contenu du livre à ce changement de titre : l’île du Nègre devient ainsi, comme dans l’édition américaine, l’île du Soldat », explique à RTL Béatrice Duval, directrice générale du Livre de Poche, qui édite les œuvres de la « reine du crime ».

Le changement de titre de Dix Petits Nègres, l’un des romans les plus vendus dans le monde avec plus de 100 millions d’exemplaires, s’inscrit dans le sillage d’un chamboulement culturel lié aux mouvements antiracistes. En juin dernier, aux États-Unis, la plateforme de streaming HBO Max avait notamment fait polémique en retirant temporairement de son catalogue le film Autant en emporte le vent, au motif qu’il « dépeint des préjugés racistes qui étaient communs dans la société américaine ». Le long-métrage de 1939 a depuis été remis en ligne, avec une introduction présentant des éléments de contexte.

LEPOINT.FR

Related posts

Leave a Comment