Le Premier ministre Naftali Bennett à rencontre le président de la RD Congo Felix Tshisekedi à Jérusalem le 28 octobre 2021. Le président congolais a déclaré que la nouvelle mission se concentrerait sur les liens économiques entre les deux pays

Lors d’une rencontre avec le Premier ministre israélien Naftali Bennett jeudi après-midi, le président Félix Tshisekedi a déclaré que la RD Congo renforcerait ses relations diplomatiques avec Israël.

Le leader congolais a promis l’ouverture d’une succursale commerciale à Jérusalem l’an dernier, à l’occasion de la conférence annuelle de l’AIPAC, un important lobby juif américain.

Au cours de la réunion, il a expliqué que la nouvelle mission aura la responsabilité de renforcer les liens économiques entre les deux pays.

M. Tshisekedi, qui est également président de l’Union africaine, a également affirmé qu’il soutenait l’adhésion d’Israël à l’organisation en tant qu’observateur.

Lors de sa visite à Jérusalem mercredi, le président congolais s’est rendu au cimetière du mont Herzl , où il a rencontré Yaakov Hagoel, le président exécutif de l’Organisation sioniste mondiale.

Felix Tshisekedi a également visité le Mémorial de Yad Vashem et son musée de l’Holocauste, ainsi qu’un centre d’intervention d’urgence, peu de temps avant sa rencontre avec Naftali Bennett.

Avant sa visite, plusieurs panneaux avaient été installés à Jérusalem sur les grands axes routiers, avec des messages protestant contre l’arrivée du leader congolais, l’accusant de promouvoir l’antisémitisme.

Le message « Felix, Stop the Corrupt Antisemitic Discrimination » était écrit sur ces banderoles, selon le Times of Israel (ToI).

Ces messages font référence à un projet de loi que M. Tshisekedi souhaite faire adopter dans son pays pour empêcher son principal rival politique, Moïse Katumbi, d’origine juive, de se présenter contre lui.

i24news/ Titrage Congovirtuel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.