La plus haut cour burundaise autorise la prestation de serment du président élu Evariste Ndayishimiye

Evariste Ndayishimiye

La Cour constitutionnelle du Burundi a décidé vendredi que le président élu Evariste Ndayishimiye devrait prêter serment immédiatement, plutôt que d’attendre le mois d’août comme prévu initialement.

« Il faut par conséquent passer à la prestation de serment du Président élu pour lui permettre de débuter son mandat », écrit la Cour dans une décision de quatre pages dont une copie a été publiée en ligne.

Cette décision intervient au lendemain de la saisine de la plus haute juridiction par des ministres qui cherchaient à obtenir une clarification depuis le décès du président Pierre Nkurunziza lundi.

M. Ndayishimiye, 51 ans, est un général à la retraite et l’ancien secrétaire général du Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD), le parti au pouvoir.

Il a été officiellement investi comme le candidat du CNDD-FDD à la présidentielle lors du congrès du parti en janvier.

Il bat l’opposant Agathon Rwasa du Conseil national pour la liberté (CNL) lors du scrutin du 20 mai dernier, selon les résultats officiels.

La mort du président Nkurunziza a suscité un déferlement de messages de condoléances venant de nombreux pays, dont les États-Unis, la Chine, l’Ouganda voisin, les Nations unies, ainsi que de nombreux autres pays d’Afrique et d’ailleurs.

VOA

Related posts

Leave a Comment