RDC: Après audit effectué par l’équipe d’inspecteurs militaires à la 32e Région militaire, 9 officiers supérieurs aux arrêts

9 officiers, dont 8 des Forces armées de la République démocratique du Congo, et 1 de la Police nationale congolaise, sont aux arrêts depuis mercredi 21 juillet et admis à la prison centrale de Bunia. Ils sont accusés de détournement des fonds alloués à la gestion de l’État de siège.

Selon le major Gerry Gbelo Pazonga, porte-parole de l’inspection générale des Fardc qui a livré cette information ce jeudi 22 juillet, «ces officiers sont arrêtés pour détournement des fonds publics alloués à l’armée pour l’accomplissement de la mission de l’État de siège dans cette province».

Des révélations faites après l’audit effectué par l’équipe d’inspecteurs militaires à la 32e Région militaire.
Ces officiers, insiste le porte-parole, sont mis à la disposition de la justice sur ordre de l’inspecteur général de forces armées, le général d’Armées Amisi Kumba Gabriel.
Il faut rappeler que l’inspection générale des Fardc était arrivée à Bunia le dimanche 18 juillet 2021 en provenance de Kinshasa pour le contrôle de fonds alloués à l’État de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Une enveloppe retrouvée à Kinshasa

Toujours en rapport avec les opérations de contrôle de fonds alloués à l’Etat de siège au Nord-Kivu et en Ituri, 13 millions $US indûment gardés à Kinshasa par certains officiers, en violation des règles de gestion des finances publiques, ont été retrouvés et consignés pour permettre la poursuite des enquêtes par la même Inspection générale de l’armée.

En cas de détournement avéré, les auteurs présumés pourraient être suspendus de leurs fonctions et déférés devant la justice militaire pour répondre de leurs actes.

CNTV

Related posts

Leave a Comment