Au total trois militaires irréguliers des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont été interpellés avec deux armes de type Ak 47, 3 chargeurs garnis de munitions, 3 appareils de communication Motorola, et une importante quantité de boissons prohibées.  

Ces effets ont été récupérés lors d’une opération de bouclage menée conjointement par les éléments de la police ainsi que les FARDC ce samedi 26 juin, respectivement dans les quartiers Kanzulinzuli et Kasanga Tuha, deux entités de la commune Bungulu.

D’après le commissaire supérieur adjoint Lifetu Ikolonga, chargé de la police judiciaire de la ville de Beni, cette opération s’inscrit dans le cadre de l’état de siège instauré dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri par le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi en vue d’y ramener la paix.

Notre personne ressource a soutenu tout de même que les inculpés seront transférés à l’auditorat militaire garnison de Beni-Butembo pour l’instruction de leur dossier.

Précisons que ce bouclage est le deuxième depuis le début de l’état de siège dans la ville de Beni. La police réitère son appel à toute la population de Beni de mutualiser les efforts pour la pacification de la zone. 

Infocongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.