RDC: Beni, le bilan de l’attaque de Tingwe s’alourdit, il passe de 16 à 24 morts

Beni house

Le bilan de l’attaque des civils à Tingwe jeudi 31 décembre 2020 dernier par les rebelles ougandais des ADF s’alourdit. La société civile et les autorités locales indiquent que le nombre de victimes tuées est passé de 16 à 24, dont les corps ont été ramenés à la morgue de l’hôpital général de Eringeti.

La société civile d’Eringeti, qui craint pour la sécurité de la population de cette localité qui a fui vers Mayi-Tatu, demande que l’armée renforce la sécurité dans la région.

« Ce que nous recommandons à nos Forces armées, c’est de nous aider. D’abord nous les remercions pour la conquête de Loselose, et nous voudrions que l’armée puisse nous aider à bien patrouiller et fouiller l’ennemi. Vous savez que l’ADF a toujours les mêmes chemins là où ils passent ici chez nous. Donc, s’il y a des embuscades qui sont là à demeure, probablement on va chaque fois les frapper. De deux, quand des ADF sont en train de tuer les gens comme ça dans des champs, nous sommes en train de voir dans la cité, dans la ville, il y a des hélicoptères de chasse des FARDC. Nous voulons les voir quand il y a des histoires pareilles, que les hélicoptères viennent et puissent frapper les ADF », a recommandé le président de la société civile d’Eringeti, Bravo Muhindo Vukulu.

Il demande aussi à la population de se désolidariser de tous les groupes armés encore actifs dans la région.

« Pour la population, nous leur demandons de rester toujours vigilante et prudente, parce que l’ennemi est toujours dans nous et parmi nous et de se désolidariser aussi avec des groupes négatifs, de collaborer très bien avec nos forces loyalistes les FARDC, mais aussi à ne pas accéder à des lieux en profondeur très loin là où il n’y a pas la sécurité », a conseillé Bravo Muhindo.

Okapi

Related posts

Leave a Comment