RDC, Educ-TV : le Conseil d’Etat réhabilite l’ancien comité de gestion

Le Conseil d’Etat a suspendu, dans son Ordonnance du 4 septembre 2020, « les effets de l’Arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique » du 19 décembre 2019. Cet Arrêté portait sur la mise en place d’un nouveau comité de gestion de la chaîne de télévision thématique de l’éducation du ministère de l’Epst « EDUC TV ».

Cette Ordonnance du Conseil d’Etat notifiée à l’accusée- la République- depuis le 9 décembre 2020 réhabilite les membres de l’ancien comité de gestion, Dieudonné Mfisia, Guy Shungu et Floris Badisa, Mimie Engumba et consorts.

Historique

Depuis le 3 juillet 2020, les membres de l’ancien comité de gestion, agents de carrière de ce service public de l’Etat avaient saisi le Conseil d’Etat pour dénoncer le fait d’être « demis arbitrairement de leurs fonctions » par le ministre Willy Bakonga, sans avoir fait l’objet au préalable d’une demande d’explication, d’une action disciplinaire ou d’un simple reproche dans l’exercice de leurs fonctions. Ce, pour être remplacé par de nouvelles unités à ces postes de commandement.

Dieudonné Mfisia, Guy Shungu et Floris Badisa, Mimie Engumba et consorts se sont aussi plaints de la privation de leurs rémunérations mensuelles depuis janvier 2020 « suivant l’instruction illégale du ministre faite au directeur du Service de contrôle et de la paie des enseignants du ministère de l’EPST (SECOPE) ».

Face à ces accusations, la défense avait sollicité du Conseil d’Etat l’irrecevabilité de cette requête pour, entre autres, « défaut des précisions dans la procuration dite spéciale », pour son caractère identique à une autre requête déposée par les mêmes demandeurs ou encore pour incompétence du juge.

Mais le Conseil d’Etat a rejeté toutes ces exceptions d’irrégularités et d’incompétence. Le mardi 19 janvier, une équipe du Conseil d’Etat est même passée au cabinet du ministre et deux jours après, au bureau du secrétaire général a.i à l’EPST pour veiller au respect de cette ordonnance. L’actuel comité dirigé par Mme Carine Kabututu, bénéficiaire de l’Arrêté du 19 décembre 2019, n’a plus le droit de gérer la chaîne Éduc TV depuis la notification du Conseil d’Etat.

Digitalcongo

Related posts

Leave a Comment