RDC: L’Entreprise Générale du Cobalt (EGC) mettra un prix de 30 000 $ la tonne pour le cobalt qu’elle achète aux mineurs artisanaux (Jean-Dominique Takis)

cobalt

L’acheteur public de cobalt de la République démocratique du Congo mettra en place un prix plancher de 30 000 dollars la tonne pour le cobalt qu’il achète aux mineurs artisanaux, a déclaré à Reuters le directeur de l’Entreprise Générale du Cobalt (EGC), Jean-Dominique Takis.

Le cobalt, qui se négocie à environ 50 000 $ la tonne, est utilisé dans les batteries qui alimentent les véhicules électriques, dont les ventes devraient augmenter au cours des prochaines années alors que le monde s’efforce de réduire les émissions de carbone.

Premier producteur mondial de cobalt, le Congo a créé EGC pour acheter tout le cobalt artisanal produit dans le pays afin d’essayer d’augmenter les recettes publiques du secteur largement informel dans lequel les mineurs travaillent à la main et vendent à des intermédiaires non réglementés.

Lundi, l’EGC a annoncé son intention de commencer ses achats de cobalt sur le site de Kasulo, près de Kolwezi, dans la province méridionale du Lualaba, d’ici huit semaines.

Lors d’un entretien téléphonique, Takis a déclaré que l’EGC avait l’intention de s’approvisionner en 7 000 tonnes d’hydroxyde de cobalt à Kasulo cette année et viendront ensuite 15 000 tonnes en 2022 et 20 000 tonnes en 2023.

Le traitement du minerai de cobalt extrait à Kasulo en hydroxyde de cobalt sera sous-traité aux installations existantes à proximité du site, a déclaré Takis.

Le Congo a produit environ 100 000 tonnes de cobalt l’année dernière, soit environ 71% du total mondial, a révélé l’examen du marché par Darton Commodities.

Sur ce total, environ 9 000 tonnes étaient de la production artisanale, selon les estimations de la maison de recherche CRU.

EGC travaille avec le négociant international Trafigura, qui a signé en novembre un accord de commercialisation de cinq ans avec l’organisme pour fournir un préfinancement pour un total de 45 000 tonnes de cobalt.

En vertu de l’accord, l’EGC a la possibilité de commercialiser 50 % de la production de cobalt directement à des acheteurs autres que Trafigura. Cette option peut être exercée au point d’exportation, a déclaré Takis.

Les prix du cobalt ont été volatils et ont atteint des sommets de la décennie à près de 100 000 $ la tonne en 2018, presque le double du prix actuel.

Takis a déclaré que l’EGC créerait un fonds pour isoler les mineurs artisanaux des fluctuations de prix et compléter leur salaire si les prix du cobalt tombaient en dessous de 30 000 $ la tonne.

Sur les revenus de l’EGC provenant des ventes de cobalt, 3% iront au fonds lorsque les prix du cobalt sont inférieurs à 50 000 $ la tonne, passant à 5 % si le prix est supérieur à 50 000 $ la tonne, a déclaré Takis.

 Helen Reid;  Pratima Desai et Barbara Lewis/Reuters

Related posts

Leave a Comment