Luc Gérard Nyafé

S’il a créé une société dédiée aux activités minières dans son pays d’origine, la RDC , Luc Gérard Nyafe est toutefois un homme d’affaires influent bien au-delà de ce seul secteur.

Creuseur

En immatriculant la société Compagnie des minerais stratégiques (CMS) , Luc Gérard a concrétisé un projet engagé il y a plusieurs mois. Il avait acquis les données géologiques de dix-sept permis miniers en RDC et au Mali afin de déterminer les plus prospectifs. La transaction avait été réalisée via Auplata, société française produisant de l’or en Guyane et contrôlant des permis en Côte d’Ivoire ainsi qu’au Maroc, dont Luc Gérard avait acheté la majorité du capital en 2018, ajoutant à son portefeuille de projets aurifères au Pérou. Auplata a longtemps été contrôlé par le français Jean-François Fourt.

Si Luc Gérard cible surtout le lithium et l’or, les statuts de CMS indiquent que la société pourrait s’intéresser aussi au palladium, au platine et à l’antimoine.

Investisseur

Si la présidence de CMS a été confiée à la colombienne Luisa Fernanda Bellini Perez, 90% du capital est contrôlé par Strategos Group, société de gestion des investissements de Luc Gérard enregistrée dans l’Etat du Delaware.

Strategos n’en est pas à son coup d’essai au Congo. En 2015, la société s’est lancée dans l’agriculture en fondant Strategos Plantations Co (SPC), qui a acheté plusieurs milliers d’hectares de terres cultivables, notamment une ancienne plantation d’huile de palme appartenant à Unilever. La holding d’investissement de Luc Gérard a également investi dans la santé, fondant Stragos Medical Solutions, qui détient plusieurs centres de soins au Congo.

Collaborateur

De plus en plus actif dans les mines en RDC , Luc Gérard l’est aussi sur d’autres fronts.  Félix Tshisekedi l’a intégré à son cabinet, le nommant ambassadeur itinérant du Congo.

 Africa Mining Intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.