RDC: MORT DE H. NGBANDA: L’APARECO implose et la succession de Candide Okeke « la lionne » contestée.

Honor Nganda

Mort officiellement le 21 mars selon un communiqué publié sur le site officiel de son organisation « apareco.info », le « maître espion » du feu maréchal Mobutu, Honoré Ngbanda dit « vieux H » selon ses adeptes reste difficilement remplaçable. 

Alors que le mystère reste entier sur le lieu et la date de son enterrement, son organisation politique Apareco est au bord de l’éclatement. Une guerre intestine oppose Candide Okeke aux trois autres vice-présidents contestant l’unilatéralisme autoritaire de Candide.  

Désignée Présidente Nationale  par intérim de l’Apareco, après le décès de son président au Maroc, le leadership de la  « dame de fer » est très contesté par le collège de trois vice-présidents et d’autres cadres au sein de l’organisation. Il lui est reproché l’autoritarisme, en s’auto proclamant  « Présidente Nationale » en faisant des nominations sans attendre le Congrès général tel qu’annoncé sur le site web officiel du mouvement. 

Fin tacticienne, Candide Okeke est restée longtemps directrice de cabinet d’Honoré Ngbanda jusqu’à la fin de son exil caché au Maroc. Elle était devenue au fil du temps  la confidente  du  » maître espion » où tout passé par elle ; des réunions virtuelles aux correspondances internes et externes du Mouvement. Candide Okeke  va saisir cette opportunité pour accroître son influence auprès du vieux » H » et » écarter » d’autres pères fondateurs : Ebama et  Shungu, décédé en mars 2021. 

Alors que la famille biologique de Ngbanda tente  de » ramener » le corps du défunt en France pour les obsèques officiels vue les difficultés administratives et circonstancielles liées à la pandémie, sa famille politique s’adonne à une guerre de succession sans merci. Officiellement, rien n’a été communiqué par la famille biologique sur le lieu de l’enterrement. 

Lisez la déclaration contestant les nominations faites par madame Candide Okeke, Présidente par intérim de l ‘Apareco 

Déclarationdes Membres du Comité National de l’APARECO 

Nous, membres du Comité National, organe suprême de l’Apareco, Mouvement de résistance, réunis en séance extraordinaire ce jeudi 08 avril 2021 à la suite de la publication de la dernière mise en place et des nominations effectuées par madame Candide OKEKE, venons par la présente porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit : 

– Primo : Madame OKEKE a été désignée Présidente Nationale a.i. par ses pairs du Comité National. À ce titre et juridiquement, elle ne fait qu’expédier les affaires courantes telles qu’actées dans le Procès-verbal de la réunion extraordinaire du Comité National tenue le lundi 22 Mars 2021. 

En effet madame Candide Okeke a été désignée pour une période intérimaire allant jusqu’aux obsèques de notre regretté Président National et aux termes desquelles le Congrès sera convoqué endéans les soixante (60) jours suivant son inhumation. Nous rejetons donc vigoureusement cette façon arrogante, cavalière et éhontée de faire main basse sur l’APARECO. 

– Secundo : En tant qu’Africains, on ne peut pas concevoir de tels actes alors que notre leader, Son Excellence monsieur Honoré Ngbanda Nzambo Ko Atumba, n’a pas encore été inhumé. En effet, l’occasion ne s’y prête pas et l’empressement qu’affiche madame Candide Okeke dans ces conditions pose certainement bien de questions à l’opinion. 

Par conséquent, nous rejetons avec la plus grande force toutes ces nominations qui ne reflètent ni l’esprit de nos statuts ni la bonne pratique en la matière. 

Paris, le 08 avril 2021 

Pour le Comité National 

José Yango W’Etshiko (Vice-Président National et Porte-Parole) 

Clovis Mbikay (Vice-Président National) 

Patrick LUKIKA (Secrétaire Général) 

Paulin Lomena (Secrétaire Général Adjoint)

Michel Luzolo (Conseiller en charge des Relations publiques).

Related posts

Leave a Comment