RDC: MY GOLD, Intérêts exorbitants

MY GOLD REV

Alerte générale ! «Bindo» et les intérêts exhorbitants seraient-ils de retour ? Ce qui se constate, est que des structures opérant sur le modèle des entités pyramidales des années ’90, font le buzz à Kinshasa depuis des mois. Surfant sur la crypto-monnaie, l’une offre 2% d’intérêt par jour sur l’épargne, tandis que l’autre propose 3%. La Banque centrale du Congo a beau alerter les médias, les autorités ainsi que l’opinion publique, sa voix se perd dans les méandres de la pauvreté ambiante. C’est comme si tout le monde, en commençant par l’autorité publique, attendait le scandale !

Le scandale ? Il est sûrement programmé. Le crash, aussi. La presse n’annonce-t-elle pas que le Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete a scellé, le 27 octobre, les bureaux de l’agence de l’une des structures précitées, laissant fonctionner sa direction générale ?

Selon les médias, la fermeture est intervenue à la suite d’une plainte collective déposée par les épargnants, mécontents de voir que leurs mises n’ont pas été remboursées à l’échéance. Des témoins expliquent, par ailleurs, que le montant élevé des intérêts met à mal la trésorerie desdites structures, les rendant incapables de satisfaire tous les déposants.

Un peu d’histoire. L’emblématique «Bindo» et les autres ont débuté leur générosité en fanfare. Ils l’ont terminée en cauchemar. Des familles disloquées. Des patrimoines volatilisés et le suicide pour les plus faibles. L’État n’a fait que constater de multiples drames. Était-il en mesure de faire raisonner un peuple affamé et appauvri par l’incurie du Mobutisme, mais attiré par l’argent facile des intérêts défiant tout calcul économique ? Pas si évident.

À défaut de compromettre la paix sociale et la sécurité publique dans un proche avenir, les étranges « Bons Samaritains financiers » démentiront-ils l’alerte de l’Institut d’émission ? La Justice et le Renseignement détiennent la réponse.

Le Potentiel

Related posts

Leave a Comment