Des violents combats opposent depuis samedi 18 décembre les FARDC et les rebelles des ADF dans les villages de Sokotano et Ndalya, dans le sud du territoire d’Irumu (Ituri). Cinq personnes ont été tuées, dont deux rebelles ADF et leurs armes récupérées.  

Des sources sécuritaires, contactées par Radio Okapi à une dizaine des kilomètres du lieu des combats, rapportent qu’au nombre des trois autres victimes figurent deux enfants d’un militaire.  

Selon des sources concordantes, de lourdes pertes ont été infligées aux éléments rebelles, dont une nouvelle attaque a été repoussée par l’armée ce même samedi matin.  

Par ailleurs, deux otages civils ont été libérés, signalent des sources proches de l’administrateur du territoire. 

Depuis le 30 novembre dernier, les armées de la RDC et de l’Ouganda mènent des opérations conjointes dans la province voisine du Nord-Kivu pour neutraliser la rébellion des ADF, accusée de pires atrocités sur les civils dans cette partie du territoire congolais.

OKAPI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.