Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima viennent d’être condamnés en appel respectivement à 13 ans, 6 ans et une année des travaux forcés. La Cour d’appel de Kinshasa/Gombe s’est prononcée à l’audience de ce mardi 15 juin 2021. 

Elle a confirmé le jugement rendu au premier degré par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe. 

La Cour a aussi rejeté la demande en réouverture des débats qu’avaient introduite Vital Kamerhe ainsi que les appels notamment d’Hamida Chahur, Soraya Mpiana, Daida Mpiana, Daniel Shangalume Nkingi alias Massaro. 

Blaise BAÏSE/Actualité.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.