Vaccination contre la Covid-19: deux obstacles majeurs sur le chemin en RDC

vaccin covid-19

La campagne de vaccination contre la maladie à Coronavirus 2019 (Covid-19) en RDC sera lancée le 12 mars 2021. C’est le ministre sortant de la Santé, le docteur Eteni Longondo qui l’a annoncé le 03 mars 2021, lorsqu’il a réceptionné à Kinshasa avec pompe le premier lot de 1,7 million de doses du vaccin Astra Zeneca. Ce vaccin est fourni gratuitement à la RDC dans le cadre de l’initiative COVAX, un partenariat entre la Coalition pour les innovations en matière de Préparation aux Épidémies (CEPI), Gavi (Alliance mondiale du vaccin), l’UNICEF et l’OMS.

Mais il y a deux obstacles majeurs qui se dressent sur le chemin de la campagne de vaccination contre la Covid-19 en RDC. Le premier obstacle est la résistance à la vaccination d’une bonne partie de la population à cause notamment de fausses informations sur les vaccins diffusées sur les réseaux sociaux.

Le deuxième obstacle est le manque de moyens financiers de l’Etat congolais. La lutte contre la désinformation sur les vaccins nécessite une vaste campagne de sensibilisation qui devra commencer par la vaccination en public des leaders d’opinion (Chef de l’Etat, chefs des institutions, autorités politico-administratives, leaders religieux, …) pour convaincre les sceptiques à accepter de se faire immuniser contre la Covid-19.

«La RDC est parmi les premiers pays d’Afrique à recevoir ces vaccins. La vaccination nous permettra de protéger et de sauver des vies. Nous devons encourager la population cible à se faire vacciner», avait déclaré le ministre de la Santé. En tout, la RDC attend de COVAX 6 millions de doses du vaccin britannique Astra Zeneca pour vacciner 20% de sa population. Avec un budget annuel de près de 7 milliards de dollars USD pour une population d’au moins 80 millions de personnes, la RDC devra consentir un sacrifice énorme pour faire vacciner toute sa population.

Concernant le vaccin fourni par COVAX, la priorité est accordée au personnel de santé (1% de la population), aux personnes âgées de plus de 55 ans (6%), aux personnes souffrant de comorbidités (maladies rénales chroniques, hypertension ou diabète) qui représentent 13% de la population).

La première phase d‘introduction du vaccin pour l’année 2021 ciblera les quatre provinces les plus touchées par l’épidémie, à savoir Kinshasa, le Nord-Kivu, le Kongo Central et le Haut-Katanga. C’est en décembre 2020 que la RDC avait introduit sa demande de vaccin contre la Covid-19.

Le ministère de la Santé, par l’entremise du Programme élargi de vaccination (PEV), assurera les activités de vaccination contre la Covid-19 sur des sites fixes sur toute l’ensemble du territoire national.

Tempête des Tropiques

Related posts

Leave a Comment