Covid-19 : Kinshasa entre dans une phase décisive, du patient zéro à la multiplication des cas locaux.

ville de gombe

Un mois après l’interdiction des vols internationaux vers la capitale congolaise, principale voie d’accès du virus  à Kinshasa, et alors que le nombre de cas dit importer diminue sensiblement, désormais, la grande crainte est celle relative  à l’ampleur des malades locaux en contact avec le reste des congolais.

En effet, si les instructions du Chef de l’Etat avaient été bien suivies, Kinshasa ne doit plus connaitre le cas des patients 0, c’est-à-dire des congolais ayant contractés la maladie à l’étranger car les périodes d’incubations pour les derniers voyageurs sont déjà dépassées.

La grande question et inquiétude est celle de savoir l’ampleur de la contamination des patients locaux vers les congolais résidants au pays qui eux n’étaient pas en contact avec les congolais malades venus de l’étranger.

Ainsi cette semaine sera  décisive car  elle va déterminer l’implosion ou pas des personnes suivies ayant été en contact avec des patients zéros. C’est ici aussi  que sera jugée la crédibilité ou pas de l’équipe congolaise de la riposte contre la pandémie covid-19, dans sa compétence à isoler et identifier les personnes en contact avec les cas suspects.

Le confinement de la Commune de la Gombe est arrivé en retard, au moment où presque tous les cas importés se sont manifestés. La grande crainte est qu’il y ait contamination massive en dehors de la Commune de la Gombe, car le gouvernorat de la ville de Kinshasa, mal organisé avec une population inconsciente a démontré à plusieurs occasion son incapacité à prévoir le mouvement de masse via des mesures mal encadrées, comme le confinement de la ville de Kinshasa et l’octroi des macarons d’accès dans la commune de Gombe.

Une baisse des cas locaux sera prélude à la levée des restrictions dans la ville de Kinshasa, sinon, le pire sera à craindre où un confinement total ne doit plus tarder.

Roger Lazio

Related posts

Leave a Comment