Des étudiants congolais arrêtés en masse au Burundi

Plus de 90 étudiants de la RD Congo qui étudient au Burundi ont été arrêtés depuis mercredi dernier, leurs collègues ont boycotté les cours en signe de protestation.

Il y a environ 7 000 étudiants congolais dans les universités burundaises, principalement à Bujumbura.

« Ils disent que nous n’avons pas de visa, mais c’est un choc parce que la plupart d’entre nous ont vécu ici avec des cartes CPGL », déclare à la BBC Vital Cirhuza, président de l’association étudiante congolaise au Burundi.

Les résidents de CPGL, une communauté économique du Burundi, de la RD Congo et du Rwanda, ont droit à un séjour de trois mois renouvelables dans tout pays membre.

M. Cirhuza dit qu’ils sont arrêtés alors qu’ils n’ont été informés d’aucun changement concernant les résidents de la CPGL au Burundi.

Le ministère burundais de la sécurité n’a pas répondu à la BBC à ce sujet.

« Nous avons suspendu les activités académiques de sensibilisation, c’est une question diplomatique. Notre place en tant qu’étudiants est dans les salles de classe et non en prison », a déclaré M. Cirhuza.

Après son élection, le Président Félix Tshisekedi de la République démocratique du Congo s’est rendu au Burundi en juin pour établir des relations avec le pays voisin.

Selon leur association, certains des étudiants qui ont été arrêtés ont été déportés vers leur pays d’origine, en RD du Congo, dimanche.

BBC

Related posts

Leave a Comment