Enfants « volés » en RDC: « Mes beaux-parents ont dit que j’avais vendu leur petite-fille »

Le quotidien Het Nieuwsblad révèle ce samedi de nouveaux témoignages dans l’affaire dite des « enfants volés » en RDC. En 2015, une douzaine d’enfants congolais de 3 ou 4 ans avaient été enlevés à leurs parents biologiques par l’ONG Planet Junior, qui leur proposait de les envoyer en colonie de vacances. En réalité, ils avaient été transférés dans un orphelinat à Kinshasa, pendant plusieurs mois afin de leur faire de faux papiers, puis envoyés vers des pays occidentaux comme la Belgique, où ils avaient été adoptés contre une forte somme d’argent.

En RDC, l’affaire a détruit les familles biologiques des enfants. Maryam, la mère de Zakiatu, vit à Gemena, un petit village dans le nord du pays, à la frontière centrafricaine. « Elle est toujours dans mes pensées, confie Maryam à Carl Theunis, du Nieuwsblad, qui l’a rencontrée. Quand les enfants ne sont pas revenus, mon mari s’en est pris à moi, en disant que ma famille les avait enlevés… que je l’avais accepté. Il m’accuse toujours, on n’est plus en bons termes. Il y a un an et demi, il est parti en République centrafricaine. Je n’ai plus de contact. Il n’envoie pas d’argent. »

Abdullah, le père de Samira, vit le même cauchemar : « nous nous sommes séparés à cause de cette affaire, explique-t-il au Nieuwsblad. Au bout de 3-4 mois, elle n’était toujours pas là. Mes beaux-parents ont dit que j’avais vendu leur petite fille en Belgique. Et ils sont venus reprendre ma femme. » Les familles d’adoption ont établi des contacts avec ces familles biologiques, par le biais des affaires étrangères. Elles ont fait parvenir des lettres avec des photos des deux enfants.

RTBF

Related posts

Leave a Comment