En disgrâce depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, plusieurs responsables de premier plan du régime de l’ex-président Joseph Kabila peuvent toujours compter sur leurs activités de fermiers. C’est le cas plus précisément du gouverneur déchu du Lualaba Richard Muyej, l’ancien ministre des finances Henri Yav Mulang et Kalev Mutond, l’ex-patron de la puissante Agence nationale du renseignement (ANR), qui est en cavale depuis mars dernier.

On trouve également Achille Muteteke, le ministre provincial des finances du Lualaba, ainsi qu’André Ngoy Yav Nzam, l’un des cadres dirigeants de la direction générale des impôts (DGI), au ministère des finances. Ensemble, les cinq hommes gèrent la Société agropastorale du Lualaba (SADLU), dont le siège social est à Kinshasa, mais qui est destinée à l’exploitation de fermes dans la province du Lualaba (ex-Grand Katanga), dans le sud-est de la RDC. La SADLU a été créée en octobre 2018, soit quelques semaines avant l’élection présidentielle qui a vu la défaite du candidat du pouvoir, Emmanuel Ramazani Shadary, au profit de Félix Tshisekedi.

Africa Intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.