Jean-Marc Kabund

La Convention démocratique du parti ( CDP ) l’a exclu définitivement du parti. La décision a été prise samedi 29 janvier 2022, à l’issue de la réunion tenue au siège national du parti, dans la commune de Limete à Kinshasa.

La sévère sanction est tombée après les déclarations de plusieurs structures de l’UDPS le désavouant suite à son annonce unilatérale de démission de ses fonctions de premier vice-président de la Chambre basse du Parlement, sans consulter le président Félix Tshisekedi et les autres organes du parti.

C’est depuis le 14 janvier que Jean-Marc Kabund avait annoncé sa démission. Il avait, à l’occasion, indiqué qu’une nouvelle page de l’histoire sera écrite avec la sueur de son front.

« En ce jour, je prends la décision de démissionner de mes fonctions de premier vice-président de l’Assemblée nationale. Ainsi s’ouvre une nouvelle page de l’histoire, qui sera écrite avec la sueur de notre front, qui coulera chaque jour qu’on affrontera les brimades, humiliations et tortures… « , avait-il déclaré.

Mais à ce jour, il n’a pas encore formalisé sa démission. Dans un message, son directeur de cabinet a révélé que tout a été réglé et qu’il ne comptait plus aller jusqu’au bout de sa logique. La décision de Convention démocratique du parti vient ainsi de pousser le maître-nageur à la porte de sortie. Une nouvelle équipe sera mise en place pour diriger l’UDPS en attendant la convocation du congrès.

Reagan Ndota/Ouragan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.