L’ancien secrétaire d’État américain Colin Powell décède du coronavirus

Colin Powell, le premier secrétaire d’État américain noir, est décédé à l’âge de 84 ans des suites de complications liées à la maladie covid-19, a-t-on appris de sa famille. Il était vacciné.

M. Powell, fils d’immigrants jamaïcains, est né dans le quartier new-yorkais du Bronx. Il rejoint l’armée américaine et gravit les échelons pour atteindre le grade de général quatre étoiles.

Il devient le chef d’état-major interarmées en 1989 sous le 41e président des États-Unis, George H.W. Bush.

En 2001, il est nommé secrétaire d’État par le 43e président, George W. Bush, un poste qu’il occupera jusqu’au début du second mandat de ce dernier, en 2005.

La photo qui fait tâche

Leader très respecté, M. Powell était considéré comme un candidat potentiel à la présidence. Tout s’arrêta après son implication dans la guerre contre l’Irak. C’est en effet M. Powell qui a persuadé les dirigeants mondiaux d’autoriser l’attaque américaine contre l’Irak.

Le secrétaire d'État américain Colin Powell au Conseil de sécurité des Nations unies, en février 2003.
Le secrétaire d’État américain Colin Powell au Conseil de sécurité des Nations unies, en février 2003.

Une image iconique de lui brandissant une fiole lors d’une réunion du Conseil de sécurité avait fait le tour du monde en 2003. Plus tard, il s’est avéré que les renseignements étaient erronés et que l’Irak ne possédait pas d’armes de destruction massive.

« Laura et moi sommes profondément attristés par le décès de Colin Powell. C’était un grand serviteur public, à commencer par le temps où il était soldat pendant le Viêt Nam », a dit l’ancien président George W. Bush dans une déclaration déplorant le décès de son ancien ministre. « Il était tellement apprécié des présidents qu’il a reçu deux fois la médaille présidentielle de la liberté », a-t-il ajouté.

Related posts

Leave a Comment