Le DG adjoint de Tenke Fungurume Mining, Simon Tuma-Waku rêve de valoriser sa parcelle agricole de 100 hectares dans le Haut-Katanga

simon_tuma_waku

Le DG adjoint de Tenke Fungurume Mining, qui fut ministre et patron de la Chambre des mines de RDC, prépare sa retraite en valorisant les terres qu’il possède dans le Haut-Katanga.

Détenant depuis quatre ans une parcelle agricole de 100 hectares à une trentaine de kilomètres de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, le Congolais Simon Tuma-Waku a désormais pour ambition de l’exploiter. Il entend faire du site une ferme industrielle, type d’opération que détiennent de nombreux notables du Grand-Katanga, comme l’ex-président Joseph Kabila et l’ancien gouverneur Moïse Katumbi. Simon Tuma-Waku cherche des partenaires afin de financer le fonds de roulement, les équipements et les intrants nécessaires à la culture de la terre. Pour l’instant, l’idée est de produire des fruits et des légumes, mais d’autres exploitations pourraient également être développées en vue d’une commercialisation dans le Haut-Katanga et au-delà en RDC, voire en Zambie voisine.

Novice dans l’agriculture, Simon Tuma-Waku est un expert du secteur majeur de l’économie katangaise : les mines. Directeur général adjoint depuis fin 2019 de Tenke Fungurume Mining (TFM), société à capitaux chinois opérant la mine de cuivre éponyme, il a été à la tête de la Chambre des mines de RDC au sein de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) de 2008 à 2020. Il reste membre de la Chambre aujourd’hui . Ministre des mines de RDC de 2001 à 2003, dans les premières années de la présidence de Joseph Kabila, Simon Tuma-Waku a aussi dirigé la mine de Kamoto Copper Mines, filiale du trader suisse Glencore dans le Lualaba, et présidé le projet d’or de Mongbwalu, situé dans la province de l’Ituri, au nord-est du pays. 

Africa Intelligence

Related posts

Leave a Comment