Pour faire son trou en Afrique, la compagnie minière américaine Providence Mining peut compter sur les réseaux de sa direction. Celle-ci est composée de lobbyistes de l’ex-gouverneur de la riche province minière du Katanga Moïse Katumbi ainsi que d’anciens cadres du producteur de bauxite en Guinée Alufer Mining et du promoteur de cuivre dans la Copperbelt Freeport-McMoran.

Bauxite

Si le nom de la société Santou Sud – qui a demandé début mars un permis de recherche de bauxite à l’ouest de la Guinée jouxtant les mines de Rusal et Chalco- est encore inconnu à Conakry, celui de son représentant l’est moins.

C’est ainsi l’Américain Shawn McCormick, ex-membre du conseil d’administration d’Alufer, opérateur de la mine de bauxite guinéenne de Bel Air, qui a signé au nom de l’entreprise lors de son enregistrement à Conakry le 28 janvier. Avant cela, en octobre, Shawn McCormick avait rencontré le ministre des mines de Guinée Abdoulaye Magassouba aux côtés du premier conseiller de l’ambassade des Etats-Unis à Conakry Audu Besmer. Ils avaient alors conclu un accord afin que Providence, qui contrôle Santou Sud et dont Shawn McCormick est le président, développe un projet de bauxite dans le pays. Le cabinet d’avocats guinéen Sylla & Partners aurait appuyé la société sur le dossier.

Shawn McCormick connaît les mines africaines bien au-delà de la Guinée, siégeant au board des sociétés de la famille Pouroulis au Zimbabwe (Karo Holdings), au Burundi (Rainbow Rare Earths) et au Rwanda (Piran Resources). Il fut aussi conseiller pour l’Afrique du groupe pétrolier BP et directeur adjoint des questions ayant trait au continent dans le conseil national pour la sécurité du président Bill Clinton.

Lobbyistes

Deux autres spécialistes du secteur minier africain comme de la diplomatie d’affaires constituent l’équipe de Providence : Rick Gittleman, le PDG, et Mike Ciricillo, le directeur des opérations. En 2017, ils ont fondé à Washington le cabinet de conseil RMG Africa Advisors, qui appuie notamment l’opposant congolais Moïse Katumbi dans ses opérations de lobbying aux Etats-Unis.

Avocat de formation, Rick Gittleman a travaillé durant vingt ans chez Akin Gump Strauss Hauer & Feld. Il fut brièvement juriste pour le trader Glencore après avoir été VP du groupe américain Freeport McMoran en Afrique, à l’époque où son principal actif sur le continent était la mine de cuivre en RDC de Tenke Fungurume . A l’époque, l’ingénieur Mike Ciricillo présidait Freeport sur le continent, avant de rejoindre lui aussi Glencore où il a été directeur des opérations dans le cuivre au niveau mondial.

Freeport Connection Si elle veut acquérir d’autres actifs en Afrique, Providence pourra être appuyée par une série d’experts de la RDC. La direction de Providence est trustée par un aréopage d’anciens de Freeport dans le pays. L’ingénieur Claude Polet, qui fut DG de Tenke Fungurume à l’époque Freeport puis a continué à conseiller le propriétaire du site à partir de 2015, China Molybdenum Co, est vice-président de Providence pour l’exploration et les opérations. Par le passé, il avait travaillé pour la compagnie publique congolaise Gécamines et le groupe de George Forrest. Tim Joyner, directeur Supply Chain de Providence, a géré les mêmes sujets chez Freeport et Ken Natale, responsable des contrats de la nouvelle société, a supervisé les négociations puis la signature de nombreux accords pour la mine de Tenke Fungurume.

Africa Mining Intelligence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.