Quatre fautes de néerlandais épinglées sur la plaque commémorative de l’indépendance du Congo

La plaque a été inaugurée ce mardi par Sophie Wilmès (MR) et Christos Doulkeridis (Ecolo).

Le Roi a exprimé ses « regrets », ce mardi 30 juin, dans une lettre adressée au président Tshisekedi à l’occasion du soixantième anniversaire de l’indépendance du Congo. La Première ministre Sophie Wilmès a, pour sa part, estimé que « l’heure était venue pour la Belgique d’entamer un parcours de vérité » dans un discours prononcé à la maison communale d’Ixelles. À la suite de la cérémonie, la Première ministre a inauguré une plaque commémorative de l’indépendance du Congo. Mais petit bémol: cette dernière contient pas moins de quatre fautes.

Les erreurs, repérées par le quotidien flamand De Standaard, ne concernent que la partie néerlandophone. On peut ainsi lire sur la plaque « het verjaardag » à la place de « de verjaardag » et « ingehuld » au lieu de « ingehuldigd » (qui signifie « inauguré »). Qui plus est, le terme « burgemeester » est mal orthographié puisqu’il manque un « e ». Enfin, la République démocratique du Congo est traduite par Democratische Republiek van Congo, un « van » ayant été visiblement ajouté.

« Cela arrive si vous devez finir les choses trop rapidement, a déclaré Sandra Splouchal, porte-parole de la commune d’Ixelles à De Standaard. Il s’agit d’une plaque temporaire, la dernière sera beaucoup plus belle, en couleur et surtout sans erreur. Mais parce qu’elle n’était pas prête à temps, nous avons dû fournir une plaque temporaire pour l’inauguration. »

Lalibre.be

Related posts

Leave a Comment