Le président de « l’Ensemble Pour le République » Moïse Katumbi a au cours d’une  sortie surprise dans la commune de la Kenya prôné le consensus, une position qui tranche avec ces dernières sorties médiatiques où le président du Tout puissant Mazembe s’est ouvertement pris au Président de la République Félix Tshisekedi  considéré comme le tireur de ficelle à la fois pour  la proposition de loi Tshani, jugée xénophobe  et la récente nomination de Dénis Kadima par l’Assemblée Nationale pour succéder à Corneille Naanga.

Membre de la coalition au pouvoir « Union Sacrée de la Nation, Moïse Katumbi a longtemps brandi le menace de se retirer de la coalition, si le Président de la République venait d’entériner le choix de Kadima et ses disciples pour remplacer l’équipe sortante de Corneille Naanga.

Dans une procession populaire et dite surprise, Moïse Katumbi  envoi à la fois un message au pouvoir en place sur son populisme et sa volonté de demeurer dans la coalition au pouvoir.  

Coco Kabwika    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.